C'est la rentrée sur Elfs-School: travaux, reprise des cours et nouveautés au programme !

Partagez | 
 

 [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar
Conseiller
Electonse Scarlet


RPGAge : 21

IRL
IRL
Prénom: Julian
Date de Naissance: 04.11.1996
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Jeu 19 Jan - 17:20



Je me souvenais encore de la discussion que j'avais eu plus tôt dans la journée avec Night... Très sérieusement, si il pouvait me dire directement le nom de la personne sa me ferait plaisir mais là je devais faire moi même ma propre enquête... Je décidais donc de me balader en ville peut-être pour y trouver un quelconque indice. Peut-être qu'il y a des gens au courants de toute cette histoire ou peut-être même des gens mêlé à cette histoire. Rien que d'y penser me remontait un peu le moral. Quelqu'un d'aussi violent ne pouvait pas passer aussi inaperçu dans cette ville, surtout qu'ici les monstres n'étaient pas mis en tabou et que tout le monde coexistait tranquillement...

Je marchais de bar en bar et de magasin en magasin à la recherche de quelques indices mais il semblait aussi informé que le Conseil... Quel manque de bol, peut-être pouvais-je demander aux passants mais les gens me dévisageaient du visage. Étais-ce ma tenue qui était douteuse ? C'est vrai que nous n'étions plus aux moyen-age mais quand même... Du coup je m'asseyais sur un banc en attendant que le temps passe, et espérant peut-être voir débarquer devant moi un prétendu suspect que je pourrais interroger...

- C'est impossible qu'un meurtrier soit aussi invisible pour tout le monde...

Peut-être alors qu'on me cachait des choses et que du coup je devais revoir ce cher Night pour lui soutirer les bonnes informations d'une autre manière ? Non... Ce n'était pas ma méthode pour travailler, après tout la violence ne résout rien si elle est utilisé dans une initiative non-sûre et connaissant Night, si il me cache quelque chose c'est qu'il a une raison de le faire et il a bien raison. Après tout même moi je ne sais pas vraiment quel jugement le Conseil va donner à cette personne, c'est vrai que ce rendre soi-même et déposer les armes fait descendre les plaintes et les hostilités envers toi mais je ne suis même pas sûr que cette personne pourrait revoir la lumière du jour à cause de ça...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Noble
Son Strife


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Solenne
Date de Naissance: 02/12/1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Ven 20 Jan - 11:52




Son Strife venait de quitter l’infirmerie. Dans la matinée,la jeune femme avait eu à simuler un mal de crâne féroce pour échapper à son enfer personnel : la salle de cours de Night Elensar. Hélas, sa migraine factice avait pris des airs de réalité quand le cours du Lycan avait fini par dégénérer en règlement de compte et sous-entendus déplacés. Après tant d’agitation la jeune femme s’était réveillée confortablement dans un lit, il lui semblait y avoir entendu une voix familière -sûrement le fruit de son imagination- et ignorant son emploi du temps surchargé, avait décidé de se prélasser jusqu’en milieu d’après-midi.
Voilà donc pourquoi, l’ange à l’allure un peu débraillée (elle n’avait même pas prit le temps de retirer son uniforme froissé) mais toujours avec une élégance certaine martelait le sol goudronneux de la cité à la recherche d’un porc-épic blond. L’air furieux elle se posta au milieu de la place centrale. Qu’elle le trouve, son geôlier préféré, celui qui a eu l’aplomb de la conduire de force vers le temple de l’éducation en lui faisant miroiter une sortie qui promettait monts et merveille ! Elle pesta à voix haute, faisant fi de la foule, cherchant vainement du regard le visage de son frère de sang.
« Cloud Strife, si je te trouve tu es un homme mort ! »
Un inconnu n’aurait su détecter toute la tendresse et l’amour fraternel qui se cachait dans cette mortelle menace. En effet, si l’ange adorait et respectait son aîné… Actuellement elle avait plutôt envie de jouer au bilboquet avec sa tête blonde en guise de boule et son intestin en tant que corde, quant au tronc, son tibia ferait l'affaire...
Aaah, cœur qui soupire. Elle savait que ce n’était pas réellement son frère qu’elle souhaitait blâmer. Bref il était temps pour Son de trouver un exutoire à ses nerfs. Les distractions ne devaient pas manquer en ville… Alors qu’elle méditait, son regard -agressif au possible- se porta sur un homme à l’accoutrement… original et désuet. Y’avait-il un GN en ville ? Curieux. De toute façon elle n’était pas d’humeur à s’attarder sur ce genre de détail. Jetant un dernier regard en arrière pour s’assurer que son frère n’était pas dans le coin, l’ange reprit sa route en quête d’un moyen de faire taire ses pulsions meurtrières.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Conseiller
Electonse Scarlet


RPGAge : 21

IRL
IRL
Prénom: Julian
Date de Naissance: 04.11.1996
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Sam 21 Jan - 18:39



Depuis au moins plus d'une heure j'étais posté à ne rien faire... La seule chose que j'aimais regarder était les enfants humains jouer avec les enfants monstres... Cette preuve nous montrait que la coexistence pouvait fonctionner si tout se passait pour le mieux. Mais malheureusement aucune trace de ce mystérieux assassin. Peut-être avait-il quitté les lieux et serait partit à un autre endroit ? Non... On a encore eu aucune nouvelle de meurtre venant d'autre endroit... Elle doit certainement encore rôder... Peut-être n'agit-elle que la nuit et dans les quartiers malfamé ?

- Les journées sont vraiment longue ici... Mmmh ?

Mon regard se posa sur une demoiselle du centre-ville, si mes instincts ne me jouent pas des tours elle n'est pas d'humeur à faire des câlins. Une telle concentration de mauvaise humeur devait être relâché sur quelque chose, personnellement je conseillerai à cette personne de faire du sport ou du moins quelque chose dans lequel elle peut se déchaîner une un sac de sable ou un sac de viande. En la regardant partir elle jeta un dernier regard en arrière. S'assurait-elle que personne ne la suit ? Tiens donc... Plutôt curieux... Je me levais alors de mon banc doucement. Pour me mettre à la suivre et la prendre la main dans le sac. Au centre-ville, avec tout ce monde elle aura du mal à savoir que je la suis, c'est dans les ruelles que je vais devoir m'y faire discret... Enfin on me dira c'est dans mes habitudes maintenant de suivre les criminels comme ça...

- Peut-être que je suis tombé sur la personne tant convoité...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Noble
Son Strife


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Solenne
Date de Naissance: 02/12/1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Lun 23 Jan - 14:47




Au carrefour d’une rue, Son prit d’abord à droite, puis à la prochaine intersection, à gauche. Ainsi de suite la jeune femme marcha au grès de son humeur. Du moins c’est l’impression qu’elle donnait à n’importe quel badaud alors qu’en réalité elle était en train de quadriller méthodiquement la ville. Quand l’Ange avait une idée en tête, il était difficile de lui en faire démordre. Et pourtant… Il allait sûrement falloir qu’elle lâche le morceau cette fois-ci ; la charmante tête blonde ne montrait aucun signe de sa présence dans les environs. La jeune femme inspira lentement, se stoppant dans sa marche effrénée. Loin d’être calmée par sa petite promenade son esprit s’échauffait. Rien n’allait en ce moment ! Et pour couronner le tout elle avait la désagréable impression d’être suivie. Enfin voilà un sentiment qui lui était aussi peu étranger que son humeur bougonne… Paranoïa ou égocentrisme ? L’ange avait toujours l’impression qu’on gardait un œil sur elle, pour autant elle ignorait encore que cette intuition était -aujourd’hui du moins- justifiée... Bien qu’en étant encore au stade de la supposition, cela ne l’empêcha pas de prendre des mesures. Immédiates et radicales.

D’abord la jeune femme s’engouffra dans la galerie marchande la plus proche, slalomant à travers la foule avec une adresse maintes fois éprouvée. Son s’autorisa à prendre un bref répit, faisant mine de se regarder dans la vitre d’un magasin dans l’unique but d’observer son environnement d’un air candide. Il fallait qu’elle répertorie chaque détail, même les plus insignifiants, si elle souhaitait par la suite être en mesure de les exploiter et d’en tirer les conjonctures qui s’imposeraient.
Sans grande surprise hélas, la jeune femme se prit au jeu et pâlit d’effroi face à sa mine patibulaire. Elle se reconcentra, se repoudrer le nez n’était pas une priorité. L’ange jeta un coup d’œil circulaire et eu une vue d’ensemble sur ce qui se tramait derrière elle. La jeune femme reconnu le reflet de plusieurs personnes qu’elle avait croisé cet après-midi : cinq précisément. Deux femmes d’âge incertains qui semblaient magasiner, un homme seul aux allures suspectes et au regard fuyant d’environ la soixantaine, un garçon d’une quinzaine d’année qui avait l’air de flâner, et pour finir, l’homme au drôle d’accoutrement à l’occupation incertaine. Son évita soigneusement le regard de chacun de ces individus, s’appliquant à prendre l’air superficiel qu’elle maîtrisait tant. Seul quelqu’un d’aguerri aux mêmes stratégies d’observation pourrait démasquer ce qui se tramait derrière son petit manège.

« Bien… cinq… Il est temps d’en éliminer quelques un. »

Un léger sourire carnassier apparu sur le visage poupin de la jeune femme, et son air renfrogné et fatigué vint bientôt laisser place à une expression plus ambigüe et dangereuse. L’excitation de la chasse. Si elle n’avait pas trouvé sa proie première, un nouveau petit jeu dangereux venait de commencer. Pure perte de temps ou non, chercher un éventuel gibier la divertirai un peu. D’un air nonchalant, Son alla jusqu’au bout de sa démarche et remis un peu d’ordre dans la cascade de boucles éclat de lune qui inondait ses épaules.

C’est parti !

Elle se détourna vivement, ne laissant à aucun de ces cinq prétendants de réagir et s’engouffra dans un magasin de lingerie fine, réprimant un sourire. L’art de la malaisance est un art rare qu’il faut s’employer à cultiver. Ainsi, l’ange pensait bien que si les femmes ne seraient en aucun cas complexées de la suivre, les hommes auraient bien plus de mal à pénétrer dans ce genre de magasin en gardant contenance. Quelqu’un qui s’intéressait à elle pour quelque motif que ce soit, serait dans l’obligation d’entrer dans le magasin, ou d’attendre devant la sortie le temps que l’ange prenne la grande porte… Or c’était bien mal la connaître que de penser possible une telle facilité.
La jeune femme observa les cabines tour à tour jusqu’à ce qu’une cliente sorte de la sienne pour aller quémander l’avis d’une vendeuse. Pendant l’absence de la personne qui -Ô joie- partageai plus ou moins les mêmes divines mensurations (MODESTIE quand tu nous tiens), l’ange s’engouffra dans la cabine, se dévêtit avec une rapidité qui forçait l’admiration et enfila les vêtements de l’autre femme.
Les absents ont toujours tort n’est-ce pas ?
Avec un petit sourire mutin et ses dictons amoraux, l’ange savait que sa séance de confession ne serait pas des plus guillerette Dimanche, mais après tout ne dit-on pas Carpe Diem ou Yolo pour les intimes ? Sans plus de cérémonie, Son sortit à toute hâte de la cabine d’essayage, noua ses longs cheveux bouclés en un élégant chignon avant d’enfile le chapeau de la pauvre dame détroussée. Ainsi grimée, notre Arsène Lupin des temps moderne quitta la boutique après y avoir séjournée à peine cinq minutes le temps de commettre son forfait. D’un pas assurée, elle traversa une nouvelle fois la galerie marchande, les deux femmes n’y était plus. Le Viel homme de tout à l’heure buvait un café, il lui adressa un regard incertain, le jeune garçon textotait assis sur un banc, puis elle retrouva de l’œil l’homme brun drôlement fagoté.

Plus que trois. 

La jeune femme reprit sa route, bien déterminée à faire tourner quiquonque en bourrique. Même son ombre en de telles circonstances eut du mal à la suivre. Sans plus de cérémonie, l’ange s’engagea dans les quartiers débauchés de cette ville qu’elle connaissait si bien.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Conseiller
Electonse Scarlet


RPGAge : 21

IRL
IRL
Prénom: Julian
Date de Naissance: 04.11.1996
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Lun 23 Jan - 22:27



Vraiment navrée. Je suis trop maladroite et je viens de m'auto mettre en PLS.


(La bonne miskine des familles).
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Noble
Son Strife


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Solenne
Date de Naissance: 02/12/1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Mer 25 Jan - 13:07




Alors qu’elle pensait avoir pris la tangente avec brio, une voix masculine interrompit Son dans son entreprise. La seconde d’après, une énorme épée se planta dans le sol, juste devant ces jolis escarpins noirs ce qui ne manqua pas de la faire grimacer. La puissance de l’impact fissura le gravier et fit un grand fracas qui l’espace d’un instant troubla les sens de la jeune femme. Se reprenant vite, la demoiselle se retourna vers l’auteur de cette grandiose apparition, retirant son chapeau avec condescendance dans un semblant d’hommage.

« Quelle entrée… Sachez seulement, monsieur, que lorsqu’on aborde une femme on y met les formes. Bien que fort distrayante, cette approche est loin d’inspirer la sympathie. »

L’ange en guise de démonstration fit comprendre à l’inconnu d’observer la foule qui fuyait terrorisée. En réalité c’est plutôt elle, ou la monstrueuse épée qu’ils avaient l’air de craindre -Son, grivoise, avait d’ailleurs préféré s’abstenir de faire remarquer qu’une arme si grosse était souvent là pour compenser autre chose-. La jeune femme avait un goût certain pour les apparences et l’étiquette… Il fallut avouer que ce qui l’empêcha de sincèrement complimenter son agresseur n’était rien d’autre que l’agacement procuré par ce répétitif et non moins lassant ''jeune fille'' qu’il s’évertuait à lui servir. Son était jeune, certes. Mais de par sa prestance et son allure, on l’avait toujours considérée comme une femme et l’inverse l’incommodait aujourd’hui. Elle fronça les sourcils, quelle fâcheuse habitude que de s’attacher tant au détail ! Voilà qu’elle faisait à son tour preuve d’impolitesse et négligeait son interlocuteur qui pourtant avait le mérite de la divertir.

« Puis-je attendre de vous des présentations en règles ? Cela me semble être le minimum après une approche si cavalière. Donnez-moi votre nom et peut-être apprendrez-vous celui de la personne que vous essayez injustement d’arrêter. »

Déposant sur l’épée comme on le ferait sur un porte manteau la veste qu’elle avait ‘’empruntée’’ quelques minutes auparavant, la jeune femme prit une profonde inspiration. Elle n’avait beau porter qu’une robe fourreau au décolleté raisonnable, voilà qu’elle commençait à avoir chaud. Encore bien trop jeune pour se plaindre de la ménopause et pas suffisamment niaise pour être prise de bouffée de chaleur dès qu’un homme l’abordait, il ne lui resta qu’une conclusion : cette montée en température n’avait rien de naturelle. Sans doute que l’inconnu non seulement rodé à l’épée possédait également d’autres talents de nature magique. Continuant d’observer l’homme, Son vint s’asseoir sur un muret avec une nonchalance feinte. A l’intérieur en effet, la jeune femme était bien plus perturbée par cette étrange apparition. Une multitude de sentiments différents s’emparaient d’elle  :

- La déception pour commencer. Elle s’était déjà imaginé tant de moyen de semer le trouble dans l’esprit d’un éventuel stalker, mais voilà que son petit jeu était compromis bien trop rapidement !

- De l’intérêt, en effet cet homme avait suffisamment confiance en lui et ses capacités pour l’interpeller de cette manière, à moins hélas, qu’il ne sous estimait l’ange, cruel blasphème. Mais peu importe, voilà qu’il venait égayer sa journée bien trop morose !

- De la crainte, car oui, il eut fallu être stupide pour ne pas en ressentir lorsque l’on se fait aborder de la sorte, n’est-ce pas ?

Mais le sentiment qui prima sur tous les autres était bien évidemment la curiosité… Son Strife en état d’arrestation ? Certes ce n’était pas la première fois qu’on cherchait à la mettre en cage… Cependant qu’avait-elle fait d’assez ignoble pour mériter l’attention du Conseil ? Oh finalement des raisons… cela ne manquait pas hélas ! Que son frère aurait ri d’elle maintenant ! A défaut de finir en heure de colle elle risquait de passer sa vie dans une cellule. Hors de question qu’un jour, un seul, on ne la force à porter une immonde combinaison orange ! D’un air revêche, l’ange bien décidée à ne dévoiler aucunement la moindre de ces capacités -ne l’ayant jamais appelé par son prénom, l’homme ne devait visiblement rien connaître de la jeune femme, inutile de dévoiler ses cartes si prestement- elle s’adressa au brun droit dans les yeux, ne cillant jamais du regard comme pour le jauger.

« Monsieur, je suis au regret de vous annoncer que je ne peux me résoudre à suivre la sentence d’une justice aussi peu aimable qu’arbitraire. Je me vois donc dans l’obligation de rejeter votre requête ; aussi, je vous demanderai de me laisser partir promptement. »

Oh mais de quel crime pouvait-on l’accuser cette fois, Son Strife ? Pour un ange, il fallait avouer qu’elle trainait dans de bien sales affaires, que l’on parle de ses rapports avec la pègre, de son terrible hobby de détruire pour mieux se divertir, ou de créer elle-même des intrigues dont elle jouait les marionnettistes … Mais tout cela pourtant, toujours sans se compromettre ! Qu’avait-on trouvé contre elle bon sang ?! L’ange prit cet air indigné des femmes tout à fait respectables, espérant semer le trouble dans l’esprit du faiseur d’ordre. Il n’avait aucune preuve contre elle de toute manière. Cependant, une remarque de l’homme vint troubler son parfait jeu d’actrice et entamer son semblant de sérieux. ''… Soit on en vient aux hostilités mais je ne te promets pas de pouvoir te déplacer pendant un long moment.'' Un sourire mutin s’étira sur les lèvres parfaitement dessinées de l’ange.

« Oh ça, c’est ce qu’ils me promettent tous… Et bien souvent je finis déçue. »

Oh mon dieu. Comment une telle femme pouvait oser prêcher la décence alors qu’elle embrassait tous les vices auquel l’Homme peut s’adonner ? Balayant ces sous-entendus obscènes d’un haussement d’épaule, elle se détourna du regard du brun pour s’attarder sur l’épée qui était maintenant à quelques dizaines de mètres entre eux deux. Quelle marche suivre ? Pour être tout à fait honnête, Son n’appréciait guère les démonstrations de forces et l’usage de la violence physique avec l’envie seule d’infliger la douleur comme motif. (En revanche, elle savait y mêler le plaisir, mais ce n’est point notre affaire, n’est-ce pas ?) Se battre ne lui seyait guère, c’est pourquoi elle ne comptait pas s’en prendre à son potentiel ravisseur tant qu’il lui en laissait le choix.

Le séduire pour mieux l’éconduire ? Quel ennui ! Imaginer cela serait la méprendre avec ces femmes de petites vertus si méprisables ; Qui, trop heureuse d’avoir un corps, en négligent d’user leur esprit pour vaincre l’autre sexe ! Or, si pour l’ange la séduction était un art auquel elle aimait s’adonner, il fallait pour autant mériter ses attentions. Elle ne doutait pas que le défi dans lequel la mettait cette situation périlleuse serait des plus intéressants cependant… L’inconnu ne s’était en aucun cas montré digne d’un tel honneur pour le moment au vu de son comportement. Elle n’acceptait de combattre que des joueurs d’exception et celui-ci n’avait pas fait ses preuves. En réalité, seuls deux bienheureux élus jusqu’ici avaient eu le droit de bénéficier de ces soins... Non, jamais elle ne se donnait à la légère. Pour le reste, Son, pernicieuse, avait bien quelques fois usés de ses charmes pour divers objectifs mais le jeu s’était interrompu après quelques badinages, une fois sa cause acquise. Notons cependant que cela n’avait jamais été dans le simple but de s’enorgueillir, de l’orgueil, elle en possédait déjà bien assez et cela justifiait cette arrogance tout à fait naturelle dont elle faisait preuve en toute situation… Tout cela pour dire que l’ange n’agissait jamais sans raison, et qu’aujourd’hui, elle n’en avait ni pour la violence ni pour la luxure.
Ne lui restait que la négociation, un domaine qu’elle affectionnait particulièrement. Cette victoire de l’esprit sur les passions, elle s’en félicitait toujours.

« Je suis sûre que si vous m’ouvrez votre cœur, je serai en mesure d’éclaircir la situation et de vous ramener sur le chemin de la raison. J’ai pour habitude d’entendre des confessions vous savez, je serai même prête à vous pardonner votre mauvaise conduite de tout à l’heure si vous faites preuve de bonne foi ! »

De sa voix mélodieuse et candide, on eut immédiatement juré de son innocence. Oh, comment pourrait-on douter de la sincérité qu’exprimait ce visage angélique ? Toutefois… Prévoyante, en cas d’échec, resterait à Son ou la fuite ou l’une de ces formes d’affrontement précédemment évoquées. La suite des événements ne dépendait plus de la jeune femme à présent. Ses yeux d’un bleu tempétueux se reposèrent sur le brun, on pouvait y lire un réel amusement. Comment la situation allait-elle évoluer à présent ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Conseiller
Electonse Scarlet


RPGAge : 21

IRL
IRL
Prénom: Julian
Date de Naissance: 04.11.1996
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Mer 25 Jan - 19:31



Le quartier était désormais vide, heureusement que les citoyens étaient très réceptif pour quitter les lieux, je n'avais donc pas vraiment quoi que se soit à craindre au niveau des dégâts collatéraux, en ce qui concerne la fille elle-même son discours n'avait pas de sens. Elle venait de faire disparaître deux personnes et niait sur une innocence. Peu à peu, je me suis dit qu'il s'agissait peut-être d'une simple roublarde des rues comparé au criminel que je recherche. Mais voila qu'elle essaye aussi d'échanger les rôles ? Malheureusement comme on le dit dans le domaine de l'autorité, la personne a le droit de garder le silence et tout ce qu'elle dira pour être retenu contre elle... Je savais bien que les jeunes étaient turbulent pour simplement arrêter et laisser la justice faire leur travail... Enfin bref... Je contentai simplement de pousser un soupire tandis que la chaleur montait d'un cran, en réalité on se croirait dans un véritable micro-onde, comme ci on était dans un désert, cette chaleur était... fatigante. Enfin je parle surtout pour les autres, les dragons sont assez habitué aux chaleurs extrêmes. Il semblait qu'elle ait fait une grave erreur.

- Je me suis déjà présenté... Mais tu n'étais pas là, car il semblerait que tu ne suis pas beaucoup les cours Son Strife. Une ange de 18 ans qui par ailleurs a de la famille au sein de l'établissement "Cloud Strife" si je me rappelle bien. Et cette chaleur n'est pas là pour rien, disons qu'elle est là pour éviter de faire quelques sculpture de glace.

Les dossiers sur les élèves étaient vraiment utiles, on pouvait déjà se faire une idée de leur potentiel, de leur qualité et de leur défaut en le lisant ce qui nous permettait de pouvoir agir en cas de problème. Le but n'étant pas de la blesser mais de réduire ces capacités au maximum et la forcer à se rendre simplement. Je n'avais pas envie de blesser une de mes élèves et j'avais encore moins envie de lui prouver la phrase que j'avais dit, après tout elle n'a que 18 ans, se ne serait pas super si elle venait à perdre quelque chose...

- Aussi, je pense qu'il faut t'apprendre que ce n'est pas parce qu'on a les nerfs un peu plus aplomb qu'on se défoule sur des innocents. Et ça ma fille tu vois, c'est un fait impardonnable...

Je le vais doucement ma main et on sentais un peu la terre trembler, non pas de façon incroyable, mais on sentait des choses ramper sous nos pieds, en réalité c'était simplement un contrôle de la terre qui fit sortir quelques pointe de terre, tel des serres qui pointait dans la direction de l'ange. Et de mon autre main, la terre se mit à bouger pour amener mon épée jusqu'à moi, prenant la veste de la demoiselle et l'envoyant sur le côté, attrapant l'épée d'une seule main et la reposant sur mon épaule. J'espère vraiment qu'elle n'est pas du genre à vouloir se blesser pour des bêtises. Si c'est le cas malheureusement je devrai mettre mes avertissements à exécution et même si beaucoup l'ont berné dans le passé par une certaine vantardise, je ne pense pas qu'elle soit assez stupide pour nier le fait que sa risque d'être extrêmement dangereux...

- Je te le répète une dernière fois, tu te rend et on trouve un arrangement afin d'expier tes fautes, ou alors on commence les hostilités, mais autant te dire que tu n'aimeras vraiment pas ce qui se passera par la suite.

Mes yeux se mirent alors à briller de leur rouge éclatant, la pupille noire devant de plus en plus fine comme celle des reptiles et on pouvait doucement entendre dans le quartier, l'écho d'un grognement draconnique en provenance de moi-même, oui, j'étais on ne peut plus sérieux.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Noble
Son Strife


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Solenne
Date de Naissance: 02/12/1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Jeu 26 Jan - 9:59




Il faisait chaud comme dans un four. Véritablement, ç’aurait été bien difficile à supporter si la jeune femme avait dû continuer de feindre être une citoyenne lambda. Mais puisque l’homme en savait apparemment bien plus à son sujet qu’elle ne le pensait, elle se permit d’altérer un peu cette aridité soudaine. Ne souhaitant pas gaspiller d’énergie à impressionner la galerie, elle se contenta simplement de refroidir sa propre température corporelle, la jeune femme n’était pas très à l’aise avec les fortes chaleurs préférant un climat tempéré. La fainéantise arrivait à la poursuivre même dans un éventuel début de combat ou préférait elle économiser ses forces en vue d’un affrontement ?

Quoiqu’il en soit, c’est bien parce que son opposant en savait autant sur elle que Son pu en apprendre davantage sur lui. L’homme faisait allusion aux cours (il semblait d’ailleurs y avoir remarqué son absentéisme) et s’il s’était présenté il y a peu il s’agissait très certainement du nouvel enseignant Electonse Scarlet. La jeune femme remercia intérieurement ces murs dont les oreilles trainaient partout et ces petites bouches avides de scandales qui venaient sans faute lui rapporter les nouvelles rumeurs les plus croustillantes. Si l’ange ne savait encore rien du passé ou des véritables intentions de l’inquisiteur, elle s’était promis d’en apprendre plus sur le professeur. Il était de notoriété commune que Son avait toujours eu du goût pour les nouvelles intrigues et ne renonçait jamais à se lancer dans une captivante enquête, même motivée par simple curiosité. Surtout que c’est la première fois qu’elle rencontrait un vrai dragon et rien que pour cela il méritait toute son attention.

« Vous êtes mieux renseigné que je ne le pensais, je vous dois des excuses, je vous ai mésestimé» Elle lui offrit un petit sourire sans joie, son égo venait d’en prendre un coup, elle n’aimait pas se faire doubler. Elle crut bon cependant d’ajouter d’un ton égal « Je tiens juste à vous le préciser ; comme vous le savez n’étant pas venue mettre à jour mon dossier scolaire depuis un bon moment, il n’est plus sûr de s’y fier. »


Et cette fois, le sourire s’agrandi, plus joueur. Par la, elle ne souhaitait pas simplement mentionner qu’elle avait pris 19 ans, cela semblait vraiment peu de chose comparé à l’information de son long pèlerinage qui lui avait fait développé quelques facultés nouvelles qu’elle avait pu exploiter lors d’une mésaventure avec un Elensar. Toutefois peu heureuse d’avoir recours à un soutien divin, la jeune femme avait pour coutume de ne compter que sur elle-même hormis cas d’extrême nécessité. En fait, elle avait très peu envie de s’en prendre à son tout nouveau divertissement, d’une, car elle savait déjà que cette joute serait fatigante et de deux… Alors qu’elle voulut terminer de raisonner, le sol se mit à trembler sous ses pieds laissant apparaître des pics de terres en sa direction tandis que l’homme reprenait son arme à la main. Non s’en était trop ! Si l’ange aimait l’adrénaline elle ne supportait pas les menaces. Elles les considéraient comme une atteinte personnelle à sa dignité, et cela, son orgueil ne pouvait le tolérer. Avec cette fougue propre à la jeunesse, elle jeta à l’importun l’un de ses regards les plus noirs. '' Ce n'est pas parce qu'on a les nerfs un peu plus aplomb qu'on se défoule sur des innocents ? '' 

« Dans ce cas petit dragonneau, tu ne vois aucun mal à ce que je me défoule sur toi n’est-ce pas ? »

Et c’est à cet instant précis que sa raison, si elle avait pu se dématérialiser de son corps, lui aurai fichu une grande claque en pleine face. Pourquoi s’aventurer sur un terrain si dangereux et pourquoi répondre aux menaces de l’homme par l’arrogance et la provocation ? Oh il ne faut ô grand jamais contrarier une femme ! Et voilà qu’il jetait son tout nouveau manteau ! L’ange inspira profondément, non il était trop tard pour essayer de retrouver le droit chemin. Qu’on l’accuse pour un crime qu’elle ait commis passe encore quand bien même elle considérait cela comme un lèse-majesté, mais qu’on la condamne à tort ! Elle ?! Quel impudent pouvait donc oser… Peu importe le statut, l’âge ou la force de l’opposant. La jeune femme qui avait toujours trouvé moyen de se faire traiter avec le plus grand des soins n’aimait guère qu’on la contrarie de la sorte. D’un geste vif, violent mais gracieux, elle traça une ligne horizontale devant elle et une onde de choc vint briser les pics en milles morceau. Cela ne devrait pas surprendre Electonse outre mesure puisque cette faculté-ci était bien écrite dans son dossier obsolète.

« ...Et je te le répète une dernière fois aussi, quel est ce crime dont tu m’accuses ? On m’a appris à ne jamais suivre les inconnus. »

Elle le regarda semi blasée/semi amusée, on pouvait voir qu’elle hésitait encore sur la marche à suivre et qu’une étincelle suffisait à la faire s’embraser pour de bon et la consumer dans une violence des plus sauvages. L’homme aurait beau lui grogner dessus ou lui lancer ce ténébreux regard rubis -oh, qu’elle aimait cette couleur cela lui rappelait qu’il y avait une bijouterie pas très loin, mais ce n’était pas le moment de parler shopping argh…-. L’homme dans toute sa virilité venait lui parler d’hostilité. Or il n’avait peut-être pas compris que les femmes avaient pour habitude de se battre autrement que dans un bar à force de bras de fer, leurs victoires elles les obtenaient de manière plus vicieuse et se flattaient ensuite qu’on les nomma cruelles. Voilà la manière de procéder de Son Strife. Si l’ange se doutait qu’en force brute, jamais elle ne rivalisera avec le professeur, il faudrait la torturer à mort pour le lui faire avouer à haute voix. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était encore l’irriter au point qu’il en perde la raison et profiter d’un moment de colère sourde pour trouver une échappatoire et fuir sans donner plus de signe de vie. Sa spécialité en somme ? Elle s’approcha de lui avec une lenteur calculée et s’arrêta juste assez loin pour être en dehors de sa portée, mais juste assez près pour qu’il entende son ton moqueur.

« Je pensais que les professeurs étaient là pour nous protéger et non pour nous agresser. Si l’autorité du conseil est derrière toi, qu’en est-il de la société ? Ne craignez-vous pas pour votre réputation ? Lorsqu’on apprendra qu’un homme d’âge mûr à agressé une étudiante en pleine rue… » Elle fit exprès de souligner ses derniers mots d’une manière théâtrale, ajoutant au quiproquos « … Les gens bien-pensants en seront scandalisés ! Vous autres n’imaginez pas le soutien dont je dispose aussi bien à travers cette ville qu’à travers le monde. »

On aurait pu croire à un bluff du grand capitaine Pipo, hors cette déclaration était des plus avérée. L’ange avait su dès son entrée dans la société à l’âge de 12 ans, se nouer un réseau des plus hétéroclite et des plus influents. Sachant en disposer avec brio elle ne craignait pas que même parmi le conseil, certains hauts décideurs ne pourraient résister à la pression exercée par les plus grandes fortunes ou dirigeants de ce monde. Que l’ange aimai ce monde teinté de corruption !

« Ce que j’essaie de te dire Electonse, c’est que je ne te crains pas. Et qu’à moins que tu ne décides d’assassiner une ‘’fillette’’ dans une rue déserte -mais je ne doute pas que tu sois trop sensé pour le faire-, je n’ai pas à pâlir devant toi. »

S’approchant encore légèrement toutefois, la jeune femme le regarda avec tout le dédain et l'assurance que son arrogance lui octroyait. Quelle mauvaise fille ! En réalité, elle se doutait bien que l’Homme ne ferait pas attention à ses menaces d’enfant, il exécutera surement son devoir sans ciller car sa loyauté envers son ordre l’avait tout de même poussé à devenir professeur dans une école pour petite frappes... En revanche elle pensait que, s’il était sage il prendrait ses dires en considérations, mais que cela ne suffirait pas à l’arrêter. Toutefois, Son se refusait à montrer le moindre signe de faiblesse, et plus encore, elle continuait de le distraire tout en cherchant la moindre ouverture jusqu’à pouvoir prendre la fuite. 

D’ailleurs, elle ne l’avait pas remarqué auparavant mais une bouche d’égout se trouvait à quelque pas de là, juste derrière Electonse. La prochaine manœuvre consistera donc à l’éloigner. Grimaçant intérieurement la jeune femme contenu un haut le cœur, visiter les égouts ne l’enchantait guère, mais pour le moment c’était la seule échappatoire qu’elle avait en tête.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Conseiller
Electonse Scarlet


RPGAge : 21

IRL
IRL
Prénom: Julian
Date de Naissance: 04.11.1996
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Jeu 26 Jan - 15:01



Un mal était un mal après tout... Personnellement je n'aimais pas trop cette histoire d'agression de jeune fillette dans une ruelle, ce genre de propos féministe était vraiment absurde. Le conseil était simplement égal vis à vis de tous. Il m'est arrivé de devoir mettre fin aux jours de jeunes enfants qui étaient aller beaucoup trop loin dans le côté sauvage de leur instinct primaire. C'était malheureux certe mais si sa permettait de pouvoir sauver des gens alors il n'y avait aucun regret à avoir, Son semblait bien décider à vouloir en découdre, c'était malheureux de savoir qu'elle n'avait pas assez de jugeote pour se rendre tout simplement. L'écart de force était assez conséquent, elle cherchera probablement à ruser pour s'échapper où pour infliger un coup fatal. Il fallait analyser chaque point qui lui donnait une petite issue.

- J'ai fait mettre derrière les barreaux des gens bien plus important qu'une jeune fille qui ne tient plus sur ces chevilles mais qu'il en soit ainsi... Tu vas peut-être pouvoir avoir un récapitulatif du cours que tu as manqué...

Ma main s'entourait de flamme incandescente, et je venais les projeter sur ma gauche, celle-ci faisant un mouvement circulaire jusqu'à derrière l'ange afin de nous enfermer dans ce qui pourrait sembler être un cercle de flamme. Je pris une posture plus offensive alors que mon regard lui se posait sur les mouvements de la jeune fille, ne laisser aucun de ces mouvements passer inaperçu, qui sait encore quel petit tour elle peut cacher à travers ces manches. Mais bon, il s'agit tout de même d'une élève. Finalement, il vaudrait mieux oublier l'épée, elle ne s'est pas montrer menaçante alors autant y aller à mains nues, du coup je plantais l'épée dans le sol, je serai plus agile ainsi.

- Ce que tu as fais, très simple, tu viens de faire disparaître deux personnes dans cette ruelle, ce qui fait déjà de toi une criminelle et je rajoute par dessus le fait que tu es soupçonné d'avoir déjà commis ce genre de crime plusieurs fois avant aujourd'hui... Tu es une menace pour la coexistence entre humain et monstre et c'est par des gens comme toi que la société comme tu le dis si bien n'évolue pas...

Ce n'était plus la peine d'attendre, cette affaire devait être réglé au plus vite, je pris alors appuis sur ma jambe arrière afin de démarrer une course qui permettra de réduire la distance qui nous sépare, ne pense pas que je te sous-estime. Tu restes une adversaire, tant que tu ne seras pas neutralisé, je n'aurai aucune confiance vis à vis de ce combat. Une fois assez proche, je pourrais lui enchaîner des coups sans me retenir, oui je ne me retiens pas... Je n'ai aucune raison de me retenir. Mes coups fendait l'air pour qu'elle puisse sentir le vent caresser son visage si mes coups viendrait à la manquer. Pour ce qui est de la magie je n'ai pas à m'en faire, son corps est bien refroidis mais le climat lui était bien chaud, l'eau et glace finirait en petite buée à peine incanter dans l'air. Le tout était qu'en même temps de frapper, je faisais attention à ces mouvements, il est possible qu'elle maîtrise certain art martiaux.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Noble
Son Strife


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Solenne
Date de Naissance: 02/12/1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule... Mar 31 Jan - 12:08




Des gens bien plus importants qu’une jeune fille comme elle ? Un vilain rictus moqueur déforma ses traits angéliques. Décidemment cet homme ne savait pas ce qu’il se cachait derrière ce petit air poupin ! Quel malheur pour lui, lorsqu’il ne pourra plus dormir sur ces deux oreilles, un assassin l’attendant caché sous son lit, ou lorsque le pauvre malheureux se fera saisir tous ces biens par un huissier douteux. Oh non vraiment, qu’il essaie de lui pourrir la vie ! Elle le lui rendrait bien, au centuple même ! Pourquoi donc le dragon s’évertuait-il à aggraver son humeur ? Et maintenant il voulait lui donner la leçon… Malheureusement pour le garçon la jeune femme était de nature dissipée et son désintérêt croissant était presque palpable. Meurtrière sanguinaire ? Elle n’en avait que la réputation. A croire qu’il faisait tout pour que la rumeur ne se change en terrible vérité. Mais plutôt que de s’enfermer dans sa colère, Son devait recouvrer son sang-froid et ne rien manquer de la situation présente. La voilà enfermée avec l’homme dans un cercle de flammes, qu’on sonne le début des jeux du cirque ! 
Electonse posa son épée privilégiant le corps à corps. Eh bien soit, ce n’est pas comme si la jeune femme manquait de réflexe et d’agilité. Elle avait pour coutume d’utiliser des lames mais sentir le pouls du garçon diminuer entre ses douces mains lui procurerait un sentiment de jouissance bien plus grande. Oh, pourquoi avoir éveillé le diable qui dort en elle ?
Quoi ses pensées étaient incohérentes d’un instant à l’autre ? Elle avait souhaité écarté la violence ? Elle ne se croyait pas assez puissante pour lui tenir tête ? Certes c’est bien ce qu’elle avait songé un instant plutôt… Mais l’homme avait éveillé le brasier en elle et semblable à un volcan près à entrer en éruption d’un instant à l’autre, l’ange n’avait plus rien de la pacifiste qu’elle se vantait d’être. Alors voilà qu’il avait choisi de tuer l’échange ! Il avait choisi la force brute, quelle preuve de virilité elle en frissonnait presque… de déception. Non seulement ce garçon l’accusait à tort d’avoir tué deux femmes qui avaient certainement disparues dans une ruelle pendant qu’elle se changeait, mais en plus ce ne serait pas son premier méfait mortel ? Le pauvre s’il savait… Avec agilité, le corps de la jeune femme ondula aussi fluide que de l’eau, s’écartant face au moindre obstacle que représentait les coups du garçon. Voilà qu’il s’en prenait à une fille, mais qui donc avait éduqué ce rustre de dragon ? Se mettant en position de garde, la jeune femme lui jeta de nouveau un regard qui en disait long sur sa façon de penser…
 
« Saches Electonse, que si j’avais en effet commit un tel méfait… Tu n’aurais jamais pu remonter jusqu’à moi » Une expression d’amusement malsain assombrit les traits de l’ange, il continuait à l’insulter de phrases en phrases… quel affront. Comme si noyer une sale affaire n’était pas sa spécialité ! « Tu te trompes, non seulement j'apprécie grandement ma communauté, mais en plus je ne suis pas du genre à me salir directement les mains. Pour cela je n’aurai qu’à siffler afin que quelqu’un d’autre montre les crocs et se dresse à ma place. »

De sa démarche rapide et légère comme une brise, elle se glissa derrière lui, admirant le dos de son adversaire. Elle pouvait y planter sa dague. Ce n’est pas l’envie qui lui manquait… Or la raison parvenait toujours à se faire entendre dans un coin de son cerveau embrumé par la colère. Non elle ne souhaitait pas s’embarrasser avec lui, toute sa couverture de jeune femme bien sous tous rapport (quoique mauvaise élève, sa bonté et sa sollicitude lui valait bien des égards dans le beau monde toujours en quête de modèle de vertu) voilà que tout cela se briserait si elle venait à planter un professeur, qui plus est membre du conseil. Elle ne pouvait lui accorder le bénéfice de l’œuvre d’une vie. Plutôt que de le frapper elle vint glisser une main sur sa colonne vertébrale et ferma doucement les yeux, puisant dans toute sa concentration pour atteindre l’ataraxie quelques seconde. Oh mettre de côté sa rage n'était pas chose facile mais elle était rodée à l'exercice de la méditation.


Veni Sancte Spiritus, tui amoris ignem accende, Veni Sancte Spiritus, Veni Sancte Spiritus.
 
« Ô seigneur,  Je suis comme l’eau qui se répand, tous mes membres se disloquent. Mon cœur est comme la cire, il fond au milieu de mes entrailles. Ma vigueur a séché comme l’argile, ma langue colle à mon palais. Tu me mènes à la poussière de la mort. Oui, des chiens me cernent, une bande de vauriens m’entoure. Ils me percent les mains et les pieds ; Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement. Mais toi, Seigneur, ne sois pas loin : ô ma force, viens vite à mon aide !
Préserve ma vie de l’épée, arrache-moi aux griffes du chien ; sauve-moi de la gueule du lion et de la corne des buffles. Tu m’as répondu ! Et je proclame ton nom devant mes frères, je te loue en pleine assemblée. Tous ceux qui festoyaient s’inclinent ; promis à la mort, ils plient en sa présence. 
Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur, et ma langue acclamera ta justice. 
Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange. Lorsque je dirais aux bourreaux : 
Si vous vous mettez en colère, ne péchez pas.
Que le soleil ne se couche pas sur votre colère.
Et ne laissez aucune place au diable.’’ »

 
Une aveuglante lumière blanche jaillit de la main de la jeune femme et vint envahir d’une douce chaleur les cœurs des deux combattants. La jeune femme avait recouru à une prière d’apaisement, misant sur cela pour que le dragon hébété consente enfin à lui parler ou du moins à la laisser tranquille. Elle supplia que le Seigneur écoute sa prière, il n’appréciait jamais vraiment qu’elle se serve de lui à des fins purement personnelles, ce qui était une sale habitude chez la jeune femme. De sa voix calme et mélodieuse, Son acheva tout de même son psaume avec application :
 
« Au Nom du Père, que soit retourné à ceux qui nous font du mal tout le mal qu’on a pu me faire, mais qu’il soit retourné en abondantes et éternelles bénédictions. Merci Seigneur pour ta victoire sur la Croix dans l’Amour des ennemis. Visite-les, ouvre leur cœur, convertis-les, sauve-les. Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Et la lumière faiblit lentement, la chaleur quittant les extrémités de l’ange, elle se recula légèrement, déployant des magnifiques ailes blanches éteignant le cercle de feu d’un même mouvement. On avait souvent pensé que les miracles étaient des actes de dieux sans fondement. Or dans le respect de la nature et dans la toute beauté de la création, chacune de ces magies employées avaient un fondement, en cela on pouvait rapprocher ce pouvoir divin de l’alchimie. Ce sentiment d’apaisement, de bien-être et de plénitude que devait ressentir son opposant actuellement n’était en fait dû qu’à une injection manuelle de dopamine, de sérotonine et de mélatonine en dose considérable. Le dragon sans doute apaisé, ils pourraient discuter comme des adultes au lieu de foncer dans le tas. Elle n’appréciait guère les garçons qui lui rentraient dedans avec une grosse épée, mais peut-être qu’Electonse ne se limitait pas à une brute injuste. Le téléphone de l’ange sonna interrompant ses réflexions. Bien que ce fût affreusement déplacé dans une situation pareille, elle dégaina son cellulaire. Une alerte, un Electhor dans le parc de l’université ? Elle jeta un nouveau regard au brun. Eclaircir cette affaire ou partir à la chasse à Pokémon ? Cruel dilemme que voilà, d’autant plus qu’il n’allait certainement pas lui laisser joindre l’utile à l’agréable n’est-ce pas ? Quand bien même, elle se devait de tenter.

« Que dirais-tu de finir cette conversation par une petite promenade ? Tu pourras m’expliquer ce qu’il se trame vraiment, et je te jure de contribuer à ta quête de vérité. » Elle s’interrompit légèrement prenant un air très grave, celui des gens préoccupés. « J’ai une affaire importante qui m’attends, si nous pouvions y aller, vraiment. »

Elle rangea son téléphone portable dans sa poche. Enfin elle serai en mesure de calmer sa curiosité... alors suspens : qui était le macabé du jour ? Elle rit intérieurement, ah sa conduite était peut-être louche dans une telle situation mais tout de même, il faudrait être sot pour se priver de chasser un Electhor ! 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


RPG
IRL

MessageSujet: Re: [RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule...



Revenir en haut Aller en bas
 

[RP privé - Electonse Scarlet - Son Stife] L'enquête avance... Ou recule...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Scarlet blade
» Scarlet
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elfs-School :: Métropole :: Quartier Nord :: Galerie Marchande-