C'est la rentrée sur Elfs-School: travaux, reprise des cours et nouveautés au programme !

Partagez | 
 

 [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


avatar


Itsuko Kawagasaki


RPGAge : 21

IRL

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Dim 2 Oct - 17:48



Itsuko n'avait visiblement pas supporter ce petit laïus, et c'était instantanément endormis suite à ces banalités et l'heure bien trop éloigné de midi. La tête plantée sur le bureau, les bras balants il ressemblait plus à un technicien qui se serait endormis pendant l'entretien de nuit.

C'était pourtant bien un des étudiants présents dans la salle et ça il l'oublia lorsque soudainement entra dans la pièce un homme tenant enchainé une femme, il n'en fallait pas plus, la connexion était établi :

" SOIREE BONDAGE " hurla-t-il avant de déboutonner sa chemise d'un geste de poignée

Itsuko avait une maitrise assez pousser de ses rêves et il n'avait nul doutes que cela ne pouvait être qu'un présent de son esprit car il y avait beaucoup trop d’éléments inexplicables et incohérents dans une salle de cours. Entre un mec par terre, une avec un sabre comme tapis, sans compter une autre qui croyait que c'était déjà fini après seulement 5 minutes. Et puis cette coupe de cheveux. Qui pouvait avoir un coupe de cheveux comme ça ? Des cheveux blonds en forme de cordillère des andes ? Improbable.

Attend... Après un petit traveling du regard il commença à comprendre qu'il c'était peut-être réjouit un peu trop vite, certains éléments étaient au contraire beaucoup trop réalistes : des élèves suivaient ce que disait le conférencier. Itsuko ne pouvait pas rêver de gens en train de travailler.

" Ah bah non... " dit-il un brin déçu

Il reposa donc à nouveau son délicat fessier sur la chaise en remettant les boutons de sa chemise. Il n'éprouvait pas de sentiment de honte après cette scène, il collerait même surement mieux au décor ainsi, tellement il se passait des trucs étranges dans cette pièce.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Night Elensar


RPGAge : 24

IRL
IRL
Prénom: Aurèl'
Date de Naissance: 22.11.1992
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Dim 2 Oct - 18:24




Un bruit sourd vînt rompre le moment de latence. Timing excellent pour un retard. Night essaya de deviner de qui il s’agissait...il fut un peu étonné de voir que le pseudo-perturbateur  n’était autre que Cloud Strife. Cela faisait longtemps ! Bien que son entrée soit quelque peu désagréable, et plutôt inhabituelle, connaissant le caractère calme du jeune homme, le prof’ était véritablement heureux de retrouver une tête connue !
 
Enfin. Presque.
 
Lorsqu’elle entra dans la salle, le jeune homme inhala malencontreusement son parfum. La sensation, grisante, le traversa de toute part et chaque parcelle de son corps  se réveilla. Son cœur manqua un, voire même deux battements, et sa bouche resta légèrement entre-ouverte. Il n’aurait plus besoin de café pour se réveiller. Il maudît son corps d’être aussi faible. Elle était meilleure que n’importe quelle drogue et il aurait tué pour faire une overdose. Une brûlure intense se fit ressentir dans sa poitrine. Cet organe illogique, insensé, était en train de gonfler douloureusement, propulsant violemment du sang électrique à travers toutes ses veines. Il détailla ses cheveux, ses lèvres, ses yeux. Elle était dans un état peu adapté à la situation. Et pourtant, même quand elle n’était pas forcément à son avantage, il finissait par en retomber amoureux, à chaque seconde. Tout le temps. Sans arrêt. On pouvait dire ce que l'on voulait. Que tout ça, c’est un truc chimique qui fait que blablablabla. Il y avait bien tellement de paramètres à prendre en compte pour que ce processus se déclenche qu’un aspect scientifique ne pourrait jamais tout expliquer.
 
Aussitôt, il se reprit, suffisamment vite pour que personne  ne s’en rende compte, c’était une certitude. Elle avait été claire. Il se devait de rester de marbre. Dans sa conscience professionnelle, il daigna remarquer qu’elle était enchaînée. Décidemment, rien ne serait jamais normal à Elfs-School.
 
L’élève aux cheveux verts se vautra lamentablement. Un autre hurla « SOIREE BONDAGE ». Night frappa sa main contre son visage. Le cours n’avait même pas encore commencé qu’il avait déjà l’impression d’être face à des fous furieux. Régler les problèmes un par un. Il prit une posture assurée et entama les premières consignes.
 
Il s’adressa d’abord au blondinet et à...sa sœur, sur un ton exagérément cérémonieux.
 
« Bonjour à tous les deux. Monsieur Strife, vous êtes un excellent Président du Conseil des Elèves, et je vois que la réussite scolaire de vos camarades vous tient véritablement à cœur... Ainsi, je ne relèverai pas vos méthodes plus que discutables, je laisse le soin à la classe d’en prendre note et d’en tirer les conclusions qui s’imposent... Néanmoins, durant cette heure de cours, je vous demanderai de bien vouloir détacher... - il chercha ses mots, comment devait-il la nommer ? Elle ne lui avait pas fourni le mode d’emploi - ...Mademoiselle Strife... question de..."commodité".
 
Il enchaîna ensuite avec Sage Harpuia.
 
- Quant à vous jeune homme, je sais que nous avons de jolies filles dans la salle, mais tâchez de conserver votre équilibre pour le bien de votre dos.
 
Clamer haut et fort qu’il était tout simplement empoté n’aurait pas été très gentil pour un premier contact. Surtout devant autant de personnes...
Il s’adressa enfin à Itsuko.
 
- Concernant la soirée bondage, j’espère que vous aurez la courtoisie de m’inviter !
 
Ce genre de sujet, pris à la légère, n’était pas un souci pour Night. Il fit un grand sourire à l’assemblée puis toussota pour reprendre son sérieux, se fichant éperdument de ceux qui étaient attentifs ou non. Ou presque.
 
- Bien... Le cours débute. Ceux qui n'ont pas la force morale de rester, vous êtes libres de vous en aller !
 
Le grand brun attendît quelques secondes histoire de faire retomber la pression. Puis il poursuivit calmement.

- En introduction au cours, je tiens à ce que vous gardiez en tête deux définitions importantes.

Le jeune homme nota au tableau le mot de manière nette, sans bavure et sans faire crisser la craie (qualité Ô combien appréciée par tous) : Littérature ; puis il se retourna en indiquant à ses élèves de prendre des notes. Ou pas. Cela n’était plus de sa responsabilité.
 
- La littérature correspond à l’ensemble des œuvres écrites ou orales auxquelles on reconnait une finalité esthétique.
 
Finalement, par acquis de conscience, il nota également la définition. Puis revînt balayer quelques visages du regard. Mais pas le sien.

- J’insiste sur l’oralité de la littérature, car l’Homme - et nous-même - avant même de savoir écrire, parlait. Et quand je dis « parler », c’est au sens large du terme, c’est-à-dire, à l’aide de différents langage ! Autre point essentiel dans cette définition : l’esthétique. L’esthétique étant subjective, vous n’avez pas besoin d’aimer ou de ne pas aimer une œuvre : aux yeux d’un ensemble, cela reste de la littérature, et pour avoir le droit d’intégrer le grand domaine de la littérature, seul la reconnaissance de quelques pairs suffit ! Ainsi, si vous avez lu une fanfiction ignoble mettant en scène Justin Bieber et une fangirl un peu trop excitée, sachez que cela est considéré comme de la littérature. Soyez rassuré, je trouve cela déplorable également !

Après ce léger trait d’humour, il fit une pause, jaugeant le résultat de cette première approche plutôt passionnée - enfin, c’est ce qu’il ressentait. Il espérait avoir été clair dans son raisonnement et les faits. Il attendit quelques secondes avant de noter à la suite, au tableau : Magie.

- Le terme de magie désigne l’ensemble des pratiques visant à s’assurer la maîtrise des forces invisibles, immanentes à la nature ou surnaturelles, et à les faire servir aux fins qu’on se propose : magie noire ou magie blanche, le bien ou le mal.

Cette fois, il ne prit pas la peine de noter la définition mais avait pris soin, en contrepartie, de ralentir le débit de sa voix. Il avait un minimum d’attention pour eux. La définition étant suffisamment précise, il ne se donna pas la peine de l’approfondir, cela constituerait leurs échanges.

- ...Est-ce que vous avez des questions ? »

Le jeune loup sonda les rangées, intérieurement préoccupé par sa prestation. Il avait essayé d’aller aussi droit au but qu’il le pouvait pour leur donner les éléments nécessaires sans les gaver de théorie indigeste. S’ils avaient compris et assimilé les notions, ils pourraient rentrer dans le vif du sujet dès la minute suivante !


Dernière édition par Night Elensar le Ven 13 Jan - 13:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Cloud Strife


RPGAge : 20

IRL
IRL
Prénom: Yohan Blue
Date de Naissance: 06 mai 1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Dim 2 Oct - 18:53



L'entrée familiale avait fait parler d'elle, beaucoup s'étaient tourné vers nous et cela me faisait effacer cette mine boudeuse que je tirais après ce long trajet durant lequel, je traînais un boulet de type soeur à la limite de faire partie d'un gang de Yakuza, mais je crois avoir effrayé une petite dame qui s'était dirigé vers la sortie, oups.. M'enfin, cette petite peste de Son allait enfin bouffer quelques cours, et tant mieux. Hors de question de faire un rapport à papa et maman, et c'est injuste de me retrouver en cours tandis qu'elle, vaquait à des occupations dont j'ignorais le principe. Un monsieur tomba dans la salle, et un autre avait crier à la soirée bondage. C'est fou comme ces abrutis ont fini par me détendre, je pouvais passer une matinée sereine à présent. Le professeur de littérature AKA Night Elensar, pour qui j'ai une certaine admiration pour ses cours était à l'avant, et c'est lui qui tenait le cours, j'avais oublié.

Bonjour à tous les deux. Monsieur Strife, vous êtes un excellent Président du Conseil des Elèves, et je vois que la réussite scolaire de vos camarades vous tient véritablement à cœur... Ainsi, je ne relèverai pas vos méthodes plus que discutables, je laisse le soin à la classe d’en prendre note et d’en tirer les conclusions qui s’imposent... Néanmoins, durant cette heure de cours, je vous demanderai de bien vouloir détacher... Mademoiselle Strife... question de..."commodité". "

C'était un coup à ce qu'elle s'enfuie mais je n'avais guère le choix, je pouvais pas m'opposer au professeur, déjà que celui-ci n'avait pas porter un jugement quelconque publiquement, je lui devais bien ça. Puis au pire j'avais fait tout ce qui était en mon pouvoir pour sortir cette petite chippie de son obscurantisme. Bon ok niveau cours j'suis pas mieux, j'ai la présence d'un meuble durant mon temps à l'école mais au moins j'fais semblant et acte de présence contrairement à elle. 
D'un claquement de doigt, je faisais disparaître ses entraves. Un petit tour de passe-passe que l'on apprend lorsqu'on est curieux un minimum dans l'art de capturer sa sœur qui est une véritable ninja à ses heures perdues. Je menaçais l'énergumène qui était maintenant libre de ses mouvements.

- Si tu oses sécher cette journée.. Je pris un air plus imposant et d4rk, en inspirant profondément. Tu connaîtras la terrible sentence au delà des miennes, celle de l'instance parentale. 

Un éclair vint frapper derrière moi pour ajouter un peu d'animation, un nouveau tour de passe passe pour en imposer un max auprès des camarades de l'école. Hein ? Comment ça cela ne marche qu'au collège ? 
Peu importe, j'allais m'installer au fond, non-loin du... mais bordel est-ce que c'est réellement un élève ? Je pouvais pas m'empêcher de le regarder en me méfiant de cet énergumène qui faisait bien trop vieux à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Wine Hellsing


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom:
Date de Naissance:
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Lun 3 Oct - 15:32



Quelques minutes plus tard, je me rendais compte que j'étais seule dans cet endroit. Je regardais ma montre et me rendais compte de l'erreur que j'avais commise.
Je passe pour qui moi, maintenant?
Je me dépêchais de rejoindre ma salle de classe et passa un coup d'oeil rapide avant d'ouvrir la porte et de me payer la pire honte de ma vie. Enfin, disons la deuxième pire honte, du coup...
J'ouvris la porte et baissa la tête, voulant seulement disparaître. Un grand blanc se fit sentir et j'avançais lentement et avec maladresse devant le bureau du professeur.

- Je suis réellement désolée. Je ne sais pas ce qui m'a prit. Je suis un peu désorientée.

Comment ne pas passer pour une imbécile après s'être enfuit de la classe au bout de seulement 10 minutes de cours? Je pouvais sentir les regards braqués sur moi et ne pouvait pas m'empêcher de me sentir mal à l'aise. Et qui dit mal à l'aise chez moi, dit maladresse.
Evidemment, sur le chemin pour retourner à ma place, je trébuchais et me retrouvais le nez contre le sol.
Comment est-ce que je pouvais me sortir de toutes ces sottises?
Je ne pourrais jamais me faire respecter en agissant d'une telle sorte.
Je me relevais, alla me rasseoir et fourrait mon nez dans mon cahier pour éviter tout contact avec le reste des élèves.
Le cours reprit et je ne pouvais quasiment rien écouter de tout ce qu'il pouvait dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://hellaboutsomething.tumblr.com


avatar


Son Strife


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Solenne
Date de Naissance: 02/12/1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Lun 3 Oct - 21:01



Blablablabla


Ce doit-être ce qu'on appelle le Karma pas vrai ? Tu frissonnes. Bordel est-ce que la vie s'acharne sur toi ? Non Son, ça te ressemble pas de ruminer comme une victime, arrête un peu et reprends toi ! Faut dire que c'est un peu fort de café comme dirait l'ancêtre. Tu es présente à un cours dans l'année, il fallait que ce soit à celui de Night Elensar. Ha-ha-ha. Quoi c'est pas maintenant qu'il faut rire ? Non attends encore un peu ! Parce que y'a encore plus improbable. Bah oui cocotte, suffit de demander hein !
Alors voilà le topo, un homme se lève subitement, torse saillant (miam) et hurle à tous à l'orgie. T'aurais presque rejoint le délire SM si t'avais pas été l'objet enchaîné. Du coup tu ris face à cette intervention spontanée. Tes entraves te font bien vite passer l'envie de sourire. Heureusement Cloud te relâche, non sans entrain, au nom de la sainte liberté, justice !
Immédiatement tu t’apprêtes à entamer un sprint vers la première sortie mais, connaissant un peu trop bien ta tendance à disparaître aussi vite que tu arrives, ton frère, en usant d'effet spéciaux super badass décide de te mettre en garde. Ah... parce que les parents sont de la partie maintenant ? Il est au courant que c'est pas du jeu si le daron s'en mêle ?! Ok, autant la soirée bondages ça se négocie... Mais la fessée musclée du papa non merci...TSS. Cloud !Balance !


«  De toute façon, je comptais bien rester. J'ai toujours été pa-ssio-nnée par... » Merde on est en quoi déjà ? « Ce cours, enfin cette matière est vraiment cool sérieux ! »


A défaut de te sauver toi, sauve ton égo ! Une fois cela fait, tu te figes de désespoir alors que satisfait de lui même, ton frère se dirige vers l'éventuel rererererererereredoublant. Heureusement, un bruit sourd vient te tirer de ton état de choc. Le garçon au cheveux vert qui vient de s'étaler par terre. Décidément, on ne change pas une équipe qui gagne! Au moins grâce à lui, tu reprends le contrôle de ton corps et te lève élégamment, essayant de reprendre contenance. Tu remontes la classe -la sortie te semble si proche- mais tu te stoppe net devant le jeune homme qui semble ne pas vouloir lutter contre la gravité. Véritable ange tombant du ciel, tu te penches vers lui en lui tendant une main secourable.


« Tu ne t'ai pas fait mal ? » Tu lui offres ton sourire le plus rayonnant alors que tu l'aide doucement à se relever. « Je m'appelle Son Strife, enchantée. Essaie de faire plus attention à toi la prochaine fois... »


Tu te fais charmante et serviable, en pleine mission SuperSon, en plein égotrip – car une fois n'est pas coutume- tu viens sauver la personne en détresse ! En parlant de gens en PSL... A peine tu ramasses le garçon que la fille de tout à l'heure reviens toute embêtée et s'étale également. Tu n'as pas le temps de poursuivre ton entreprise humanitaire qu'elle se redresse seule et se justifie comme elle peut. Curieux.Tu te souvenais pas que les cours c'était aussi... mouvementé. Sinon t'y serai venu plus souvent tiens !
Tu adresses un sourires encourageant à la maladroite au cheveux noirs puis, après un dernier regard malicieux à l'inconnu remis sur patte, tu remonte finalement l'allée pour rejoindre ton frère chéri. Sur le trajet, tu remarques pour la première fois que la fille au cheveux blancs se trimballe au plus grand calme avec un sabre. C'était sur la liste de fourniture aussi ? Les temps changent ma vielle ! En belle touriste que tu es, tu t’assois à côté de ton frère -après tout puisqu'il t'as traîné là, il allait devoir assumer t'a présence- ! Discrètement (du moins autant que Son Strife peut l'être), tu te penches vers lui et chuchote :


« Hé Cloud ! Hé! » Tu approches ton visage bien trop près du sien pour être sûre qu'il te calcule et tu attends d'avoir son attention. « T'as une feuille ? Et t'as un stylo ? Un critérium ?...Et une gomme ? »


Parce que toi, la très studieuse Son Strife va prendre des notes ? Non en réalité, il faut bien avouer que tu es imbattable au morpion et au pendu, peut-être que ton frère acceptera de jouer avec toi. QUI SAIT.


« blablablabla... La littérature correspond à l’ensemble des œuvres écrites ou orales auxquelles on reconnait une finalité esthétique...»


Ah oui c'est vrai que Night fait son cours depuis tout à l'heure ! Tu tilte au mot littérature, finalement ça va peut-être t'intéresser ce cours. Tu aimes les mots Son (très très tchatcheuse hein!). Cette fois c'est décidé pour de bon. Tu restes ! Et motivée comme jamais !Allelujiah, miracle ! Puisque tu honores ce lieu de ta présence et que tu vas rester un bon moment, tu te mets à l'aise, en tailleur sur ta chaise, tu fouilles dans ta besace afin de trouver le fameux cellulaire qui t'avais mis dans cette situation rocambolesque... Ah le voilà ! Avec empressement tu pianotes une unique touche pour appeler le numéro raccourcis, l'un de tes favoris.


« Oui allô ? Son Strife à l'appareil... Oui une quatre fromages, une chèvre/miel et une orientale... »


 Tu te penches vers ton frère avec un regard interrogateur, peut-être qu'il crève la dalle lui aussi ? C'est sa faute si t'as pas déjeuné en plus ! Erf... Mais comme t'es pas rancunière ni pince, tu fais tourner... D'ailleurs pourquoi ne pas en faire profiter tout le monde ?! Et ça tombe bien car Night propose à ces étudiants de prendre la parole. Quelle occasion en or, on t'y incite presque ! Cérémonieusement tu toussotes et hausse le ton légèrement.


« J'ai bien une question... Professeur. » Que d'irrévérence dans ce ton ! Cette relation hiérarchique ne vous va pas du tout et tu le fais bien sentir. « Est-ce que quelqu'un veut une pizza ? Autant faire une commande groupée, la livraison sera offerte à partir de cinq, du coup... »



Pince non, homo œconomicus, oui ! Et fière de l'être !
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Sage Shieru


RPGAge : 23

IRL
IRL
Prénom:
Date de Naissance:
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Jeu 6 Oct - 23:26



Le regard fixé au plafond, désorienté et confus. Sage avait l'impression qu'on jouait du tambour avec les parois de son crâne, la lumière du plafonnier l'aveuglait, sa vision étant déjà trouble à la suite de sa chute et le tout donnait une vue très désagréable. Ayant le réflexe de plisser les yeux face à la lumière, la sensation d'inconfort qu'il ressentait aux yeux s'était amenuit. Alors qu'il entendit faiblement une voix étouffé lui dire qu'il devrait faire plus attention à son dos, il entendit plus clairement une voix féminine lui demander:

 "Tu ne t'ai pas fait mal?"

C'est alors qu'il vit une ombre se pencher au-dessus de lui, une main tendue en sa direction. Des reflets blanchâtres pouvaient être vus à cause des plafonniers donnant ainsi une allure presque angélique à la... secoureuse(?) de Sage. Ce dernier tenta d'observer plus attentivement l'ange qui se tenait debout devant lui. Il cligna des yeux à plusieurs reprises pour reprendre le focus et pointa son regard vers la samaritaine. Des yeux azurés, un visage digne de la créature céleste à laquelle elle lui faisait pensé. Tandis qu'il tentait de reprendre ses esprits, l'ombre bienveillante lui dit d'une voix tout aussi angélique:

"Je m'appelle Son Strife, enchantée. Essaie de faire plus attention à toi la prochaine fois..."

"S-Sa-Sage.. Shieru." Balbutia, tant bien que mal, le pauvre humain au cheveux d'émeraude. Sans faire attention de lui omettre son nom de famille.

Il s'agissait donc de la sœur enchaîné du mec qui était arrivé précédemment en enfonçant la porte. Il avait finalement repris le contrôle de ses pensées et prit la main que Son lui tendait depuis de longues secondes déjà. Remis sur pieds, Sage n'avait plus la lumière aveuglante du plafonnier qui donnais à la jeune demoiselle cette impression angélique qui lui avait couper le souffle.

"Merci beaucoup à toi et d'ailleurs enchanté également. Malgré nos présentations peu orthodoxe.." Dit-il, faisant référence à la manière dont ils se sont vus pour la première fois.

"...et j'essaierai de faire plus attention la prochaine fois. Quoique si c'est encore vous qui devriez m'aider de nouveau, je serais presque tenté de le faire délibérément." termina Sage en essayant d'avoir un sourire charmant, mais il se doutait que l'effet n'aurait pas fonctionné vu les circonstances.

Il remis sa chaise à l'endroit et tenta vainement d'éviter les regards à son endroit. Poursuivant ainsi le cours avec les autres. Après d'autres incidents du même type que le sien s'ensuivirent, comme la jeune fille qui s'était vautré en retournant s'asseoir, le cours reprit son train. Jusqu'à la question du prof qu'il demandait s'ils avaient des questions. Auquel une voix qu'il reconnu s'anima derrière lui:

"J'ai bien une question... Professeur. Est-ce que quelqu'un veut une pizza ? Autant faire une commande groupée, la livraison sera offerte à partir de cinq, du coup..." Dit-elle haut et fort. Gardant son ton de voix habituel.

De la pizza? Ce cours prenait vraiment une tournure incroyable. À tel point que Sage se disait que tant qu'à être connu pour sa bêtise autant l'être pour avoir de la pizza en classe. Question de récupérer un peu d'amour-propre et aussi pour pouvoir manger de la pizza, évidemment.

"Moi, je veux bien! Une large au peperonni! S'il te plaît!"
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Itsuko Kawagasaki


RPGAge : 21

IRL

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Lun 10 Oct - 20:55



Comme il fallait s'y attendre sa remarque avait fait légerment réagir l'assemblée, mais aucunes de toutes les interventions par rapport à celle-ci ne vinrent au volatile cerveau d'Itsuko qui avait été frappé par quelque chose de beaucoup plus divertissant : Le bourreau de la jeune femme réussissait à faire jaillir la foudre derrière lui, beaucoup trop classe. Bien que notre héros disposait de certains artifices, comme lorsque celui-ci était victime de motivation ( chose peu commune ) des flammes pouvaient se dessiner derrière lui réchauffant l'atmosphère alentour de son espoir grandissant. Le fait est qu'avec un tel pouvoir il augmenterait sa stat charisme et donc son charme (peut-être pour ca que ça a la même racine ). Une chose était sûre, le tortionnaire étant en faite le frère de sa victime, cette famille mériterait qu'on lui consacre une série que les jeunes a moitié con adore regarder.

C'est à ce moment que dans l'imaginaire de l'humain une voix off commença à énuméré :

" SM, BONDAGE, INCESTE, SYNDROME DE STOCKHOLM, REINCESTE ( là avec le père ) BIEN D'AUTRES TABOUS A DÉCOUVRIR AVEC LA FAMILLE... "

Ah c'est vrai il ne connaissait pas leur nom...

Impo.. ssi..ble de résister atteint de parodïque aiguë et de curiosité Itsuko était persuader que c'était un nom pour les gouverner tous et qu'il pourrait avec celui-ci trouver des petits sobriquets bien sympathique à leurs attribués.
C'est alors qu'il chercha du regard le frère mystère, puis l'interpella :

" Hey ! Pssst ! L'blondinet "

Quand il eût enfin capter son attention après avoir déranger la moitie des élèves il lui dît ironiquement :

" J'adore tes cheveux mec ! C'est quoi ton nom ? "

Une fois de plus son attention digne d'un gamin hyperactif fût hameçonner par le simple mot pizza. Ah bah tiens c'était la version chromosome X de son interlocuteur, des mots qu'Itsuko avaient pu entendre, c'est à dire pizza et offerte, il saisit cette chance :

" Une végétarienne pour moi ! " hurla-t-il du fond de la salle

STOP ! Je sais que vous imaginez Itsuko entrain de défendre la cause Végan ce qui serait semblable pour toi honorable lecteur à te faire pénétrer par leurs carottes adorés. Rien de tout ça, seulement que celui-ci s'autorise uniquement à manger la viande d'animaux qu'il a lui même tués, question de respect après tout.

Enfin après toutes ces divagations, tout semblait brouillon dans son esprit, l'objectif principal ? AH ! Faire apparaître des éclairs... Enfin non la première des finalités et la raison de sa présence ici était avant tout de pouvoir cracher sur le travail d'un professeur appliqué pour la simple raison qu'il n'était pas humain... Euuuuh... Non on avait dis le remettre en place sur ses erreurs. Voila pourquoi il ne fallait pas emmener Itsuko en classe son discours et ses pensées devenant complètements incohérentes : trop de stimulus à prendre en compte trop de paramètres. L'étudiant d'un jour devenait pâle tout en même temps que des nausées surgissaient. URGENCE ! Il fallait tout de suite qu'il arrête de réfléchir et toutes activités trop proche d'un travail pour une activité vide de sens et sans intérêt.

Toute cette schizophrénie invisible pour ses camarades de classe, il reprit l'entrainement des éclairs en murmurant des petits " ZIIIP ZIPPP ZIPPP ZAAP ZIP BROUUM "
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Night Elensar


RPGAge : 24

IRL
IRL
Prénom: Aurèl'
Date de Naissance: 22.11.1992
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Mar 11 Oct - 18:09




Pourquoi s’attendait-il à faire un cours normal et paisible ce matin-là ? Il était professeur au sein d’Elfs-School et évidemment, le hasard s’était montré un peu trop moqueur à son goût. Pourquoi ne s’y était-il toujours pas habitué, à ce p*tain de hasard ?
 
Il observa, longuement, l’ensemble de l’amphithéâtre et son activité (fort peu discrète à vrai dire). Plus par intérêt sociologique que par véritable problématique pédagogique... Si la classe n’avait rien de commun, il aurait déjà pu définir les rôles de chacun dans ce grand groupe d’étudiants; un peu à la manière des clichés américains. Pom-pom girl, capitaine de l’équipe de foot, mec timide et effacé plutôt maladroit, le type mystérieux, ouais, la folie en moins et on s’croirait presque dans une série TV spéciale génération 90. Heureusement pour lui, les personnes qu’il avait en face étaient moins prévisibles et bien plus intéressantes que ça.
 
Le fait est que Mademoiselle Strife propose de commander des pizzas le laissa ahuri intérieurement, mais il n’en montra rien. Il était agacé. Pas pour son insolence. Mais pour être simplement dans son cours et se permettre ELLE, particulièrement elle, de faire preuve d’autant d’audace. Une citation d’Orgueil et Préjugés, de Jane Austen, illustrait parfaitement la tension qu’il ressentait actuellement. « Je lui aurais volontiers pardonné son orgueil s’il n’avait pas tant mortifié le mien. ». Mots Ô combien illustrateurs. Sûrement dans les deux sens. Néanmoins, d’humeur généreuse, il resta impassible et incroyablement calme. Voire même un brin trop joueur. Ethique et responsable ? Jamais.
 
- Une calzone. Et demandez à ce que ce soit Nico qui livre (bah ouais, tous les livreurs de pizza s’appellent Nico quoi, c’comme tous les kékés des plages : ce sont des Kévin, et les emmerdeurs en classe, ce sont des Enzo, et les blondasses, des Kimberly ou des Pamela), de la part de Night. En plus de vos arguments qui ne manqueront pas d’ajouter une réduction sur celle de base...(cela était une certitude, le type aux cheveux verts pourrait certainement le confirmer) vous en aurez une de plus en déclarant la commande à mon nom.
 
Dans sa vie de célibataire endurci, il aura probablement sauvé une pizzeria de la banqueroute. Et toute la gamme de pâtes Buitoni aussi (placement de produit rooooh). Ce qui fait qu’il avait sympathisé avec plusieurs livreurs. Mais c’était Nico qui était le plus efficace en termes de rapidité et du « sens commercial ». Il lança un sourire en coin à la jeune femme puis se reconcentra, vérifiant que chacun de ses élèves n’étaient pas encore mort par manque d’équilibre, chute mal réceptionnée ou admiration fanatique ayant mal tournée. Jusqu’ici, tout allait bien. Au pire, il invoquerait le droit à la perte de 10% ! (Légende urbaine. Enfin urbaine. Dans l’agglomération de Machine à Café City.)
Le loup soupira, il fallait être un peu sérieux. Aussi pour la forme, il clôtura le sujet « Nous sommes des ventres sur pattes » :
 
- Ah et au passage. Vous avez le choix Mademoiselle Strife : pour la semaine prochaine vous me ferez un exposé sur le livre de votre choix, qui parle d’une pizza magique, pour rester dans le thème, ou alors vous passerez votre samedi matin, collée, en salle de permanence. Avec moi. (Il insista beaucoup sur sa présence, seul élément capable de la décider à cultiver ses camarades plutôt qu’à ne pas faire la grasse matinée.) Quant aux motifs, insolence et déconcentration me semblent tout à fait appropriés.
 
Bien sûr, il ne manqua pas de lui adresser un de ces sourires taquins, cyniques, provocateurs.
 
Déconcentration ? De qui ? De lui ou des élèves ? Elle choisirait l’exposé et ce sera l’occasion de lui faire découvrir la face cachée de la littérature. « L’influence de la patate dans l’Histoire », « La Princesse transformée en steak-frites », « La secte des spaghettis », il devrait bien y avoir quelque chose avec une pizza magique !
 
Night passa outre, et continua son cours, pour la simple et bonne raison qu’à la Fac, que les élèves suivent ou ne suivent pas, le prof n’a pas à se soucier de prendre le risque de rentrer dans un conflit ou non.
 
Avec les notions que je viens de vous énoncer, j’aimerais que vous essayiez de déterminer à partir de quel moment, dans l’Histoire - au sens large du terme -, la littérature magique est-elle apparue ?
 
Il sonda la salle. Sa voix avait été un peu plus forte et imposante sur la question. En attendant la réponse, il s’assit sur la table et desserra sa cravate d’un mouvement habile du poignet. Il espéra qu’au moins l’un d’entre eux serait assez malin pour répondre justement. Cela lui permettra de démarrer le premier débat ou du moins leurs premières réflexions. Il croisa les bras, se sentant presque comme le Père Fouras, la barbe, les rides et la tenue vestimentaire démodée en moins. Il insista.
 
Prenez bien en compte les définitions pour me répondre...
 
Peut-être devait-il assurer une récompense pour les motiver davantage ? Principe du bâton avec la carotte au bout. Et puis, si ce n’est pas pour la motivation, c’est pour l’encouragement.
 
Je paye la pizza de celui ou celle qui me donne la réponse juste, ou du moins, la plus approchée.
 
Son ventre gargouilla discrètement. Finalement, professeurs et élèves se rejoignaient sur un point essentiel de la vie : la nourriture. Il ne s’était enfilé qu’un café ce matin. Etant un homme (LOUL), sa capacité à engranger et stocker de la bouffe dans son estomac devait être exploitée au maximum (c’quoi c’préjugé de merde ?). Surtout pour pouvoir conserver sa stature et supporter ses transformations en canis lupus géant. Et les ascenseurs émotionnels.
 
Il porta soudain un intérêt pour tous les visages se trouvant dans la salle, sauf le sien, qu’il connaissait déjà par cœur. Il chercha une lueur de vivacité d’esprit, une espèce d’éclat d’intelligence, une sorte d’indicateur « Moi je pense et je vais vous donner la réponse M’sieur ». Il ne doutait pas de leurs raisonnements et de leur culture, en revanche, il craignait vraiment le manque d’intérêt pour sa matière. Il avait véritablement horreur de faire de simples cours magistraux. S’il voulait parler tout seul, il lui aurait suffi de faire du théâtre et de réciter des monologues. L’enseignement repose essentiellement, selon lui, sur l’adaptation de l’enseignant à l’apprenant, mais surtout sur la liberté de l’élève d’être élève. C’est-à-dire, son désir de communiquer, d’échanger des informations afin d’apprendre de lui-même, l’assimilation et la maîtrise de compétences et de connaissances ne peut se faire qu’avec le désir. L’enseignant n’est qu’un outil qui le guide pour apprendre. L’apprentissage est de la seule responsabilité de l’apprenant. (Salut, j’essaie de placer des éléments de mon cours de licence dans le RP quoi, ça ne va plus, adieu).
 
Le désir. Il scruta à nouveau l’ange. La force du désir détermine la force de la volonté. La volonté détermine la capacité. A condition que les éléments extérieurs y soient également favorables. Ils ne l’étaient pas. La capacité ne suffit pas.
 
Pour ne pas sombrer dans une réflexion délétère en plein milieu de son boulot, il préféra contempler sa montre-bracelet Fossil (c’est maaaaaaaaaaal le placement de produit), trouvant maintenant un intérêt incroyable pour l’aiguille des secondes. Le temps file, file, file...
 


Dernière édition par Night Elensar le Ven 13 Jan - 14:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Cloud Strife


RPGAge : 20

IRL
IRL
Prénom: Yohan Blue
Date de Naissance: 06 mai 1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Mar 11 Oct - 18:55



Ma menace semblait prendre effet, la petite hyène sauvage qui me servait de soeur avait sans doute prévu de courir avant que je ne lui adresse la parole, mais bon je l'avais pris de cours et elle fit genre de vouloir rester. Eh ouai meuf tu peux pas te foutre de ma gueule comme ça, je suis ton frère, ton aîné qui puis est. Elle avait trop à apprendre de moi encore, et moi de elle j'imagine (sans ambiguïté).
Au même moment c'est la p'tite demoiselle un peu égaré qui s'en était allée du cour qui revint parmi le commun des élèves d'Elfs-School. Elle se dirigea directement tête baissé vers le bureau de monsieur Elensar d'où elle fit ses "plus plates excuses" avant de retourner s'asse... ah bah voilà qu'elle tombe. Décidément elle avait tout gagner cette nana. C'est ça lève toi et rassieds toi pas trop loin de moi, que j'engage la conversation que je sache à quelle point tu peux être gentille et serviable pour que je te délègue toutes les tâches relou qu'on m'incombe, du style réunion des élèves tout ça. C'est le genre typique de fille qui ne saura dire non à quelqu'un qui lui demandera service. Et au pire je la forcerais. Mais une idée sadique vint me parcourir l'esprit. J'attrapais le premier stylo qui était dans mon sac (parce que j'suis trop pauvre pour une trousse, eh la bourse est tombée trop tard, j'avais pas le temps), un bout de papier. Cloudy, tu t'apprêtes à écrire un message qui va laisser un sacré malaise dans l'esprit de cette fille jusqu'à la fin du cour.
"J'ai quelque chose à te dire, rejoins moi sur le toit de l'école après le cour de monsieur Elensar."
Typiquement le genre de message qui fait fumé le cerveau du genre féminin, j'ai lu ça dans des mangas. Bon, je perd pas de temps et je lui en vois ça sur le sommet de son crâne, parce que ça interpelle toujours plus que si c'est sur le cahier, je crois ?
Puis revint le boulet humain, cette fois en dèche totale de matériel, je crois que c'est héréditaire d'être en déficit de matériel scolaire. Je l'ignorais car, je cite "On répond aux imbéciles par le silence" - Maman Strife en 2003, elle est pas philosophe mais bon. 
Bon ça c'est fait. J'fais mine de suivre le cours maintenant.. .. . .
Ah bah, le technicien de nuit s'était réveillé.
-Hey ! Pssst ! L'blondinetJ'adore tes cheveux mec ! C'est quoi ton nom ?
Ha, quelqu'un qui avait enfin remarquer le style hérisson qui me va comme un gant, je crois. Ou c'était le style "pas coiffé pas bien réveillé" aujourd'hui. Bref ça faisait toujours plaisir d'avoir un peu de discussion, alors j'allais poursuivre, alors que de l'autre côté la frangine commandait des pizza dans l'plus grand des calmes avant d'en faire une annonce, mais j'en tenais pas rigueur, de toute façons pas de tunes pour ça. 
- Je m'appelle Cl..
-Une végétarienne pour moi !
Il n'avait même pas attendu que je me présente qu'il s'empressa de crier sa commande. Génial, et maintenant son attention se focalisa sur.. Mais qu'est-ce qu'il essayait de faire ?.. Il m'avait déjà oublié ? Tant pis. Je m'accoudais à la table observant les gens dans la salle, de toute façons j'avais pas mieux à faire et j'avais pas suffisament suivit le début du cours pour répondre à Night. En revanche j'avais apprécier la menace salé qu'il avait adressé à Son, à croire qui lui en voulait pour bien pire que ça.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Wine Hellsing


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom:
Date de Naissance:
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round. Lun 17 Oct - 13:51



Tentant tant bien que mal de prêter attention au cours qui avait lieu en face de moi, je restais fixée du regard sur le professeur, comme pour déployer mon écoute. Ce qui ne fonctionnait pas tellement, étant donné que je finissais toujours pas perdre le cours et retomber dans mes songes. Mais quelque chose réussit à m'en faire sortir. 
Je reçus un léger coup à la tête, voyant la boulette de papier retomber sur ma table, je regardais de qui cela pouvait bien provenir. La seule personne regardant dans ma direction était le jeune blond perturbateur de tout à l'heure.
Je pouvais sentir mes pommettes rougir, je pris le papier et l'ouvrit.

"J'ai quelque chose à te dire, rejoins-moi sur le toit de l'école après le cours de Monsieur Elensar."

Qu'est-ce qu'il pouvait bien me vouloir? S'il devait m'entraîner dans ses idioties c'était hors de question. Je réfléchissais longuement à ce mot avant de déchirer un bout de mon cahier et d'écrire dessus :

"Pourquoi veux-tu me voir? Qu'as-tu à me dire? Tu peux me l'écrire."

Je lui renvoyais à nouveau sur la tête, en plein sur le nez. Je suis docile mais téméraire, je ne fais pas ami-ami avec les personnes perturbant mon cours. Même si en ce moment j'étais très mal placée pour ce genre de réflexion ayant moi-même perturbé le cours deux fois en l'espace de 15 minutes. Je stressais de ce qu'il allait bien pouvoir vouloir me dire. Cette situation me mettait très mal à l'aise, je ne le connaissais pas et vu l'entrée fracassante dont j'ai été témoin, je ne voulais pas tellement faire connaissance non plus...
Soudain, une voix féminine vint demander si quelqu'un voulait une pizza, ce qui me sorta de ma torpeur. Je me levais d'un bon sur ma chaise, surexcitée et criait avec le plus grand bonheur au monde :

"UNE PEPPERONI SUPPLEMENT FROMAGE ET SUPPLEMENT PEPPERONI !"
Un silence s'installa et quelques élèves me regardaient, les yeux écarquillés par mon cri de guerre.
Je rougissais de la tête aux pieds à coup sûr. Je me rassis lentement, gênée. Il faut dire que la pizza est mon pêché mignon, mais il est vrai que je m'emballe un peu trop quand il s'agit de celle-ci. Je fourra ma tête dans mon cahier pour me cacher, même s'il était sûr que plus personne ne faisait attention à ce qu'il venait de se passer, je tremblais légèrement, incapable de contenir mon anxiété.
Revenir en haut Aller en bas
http://hellaboutsomething.tumblr.com




Contenu sponsorisé


RPG
IRL

MessageSujet: Re: [ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round.



Revenir en haut Aller en bas
 

[ RP Fermé ] Rentrée Universitaire: premier round.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» 5 haitiens au Rwanda
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elfs-School :: Campus :: L'Université-