Elfs-School
Bienvenue !


Dans l'Univers d'Elfs-School, les êtres magiques peuvent aller et venir entre deux mondes sans représailles, et inversement.

Dans le Monde Magique, la guerre, courte mais intense a eu raison de la volonté du Roi et de la noblesse. Ils s’effacent petit à petit du pouvoir...préférant oublier ou repousser leurs responsabilités. La Monarchie s’essouffle et l’ensemble des sangs bleus souhaitent se détacher de leurs obligations pour venir à un système plus moderne.

Intéressés par la nouveauté et l’évolution exponentielle chez les Humains, beaucoup décident alors de revenir ou de vivre au grand jour, loin de la cour, chez les humains, laissant le Monde Magique se suffire à lui-même...mais ne se doutant pas un seul instant que “qui va à la chasse...”...

Dans le Monde des Humains, c’est ainsi qu’Elfs-School est créée. Il s’agit alors de la première école accueillant ouvertement des êtres magiques ou des humains aux capacités extraordinaires...


...Mais avec l’affaiblissement des grandes familles ayant plus ou moins délaissés (ou délégués) leurs trônes et la bonne entente constatée entre humains et êtres magiques, une nouvelle institution a fait son apparition: le Conseil de la Coexistence.

Ce dernier s’est petit à petit affirmé au sein du Monde Magique et influence de plus en plus le Monde des Humains, prônant une Paix idyllique entre les deux territoires. Mais le Premier Ministre, à la tête du CC, froid et mystérieux, a des ambitions peut-être bien moins honorables qu’il n’y paraît...

La vie politique rattrape donc l’ensemble des créatures...et en ces temps instables, celles-ci devront bientôt faire un choix. Le retour d'un Roi ? La suprématie d'une démocratie corrompue ? A moins que l'anarchie ne vienne elle aussi prendre sa place dans le jeu.


Quel rôle tiendras-tu dans cet échiquier géant ? Quelles seront tes convictions politiques ?


Viens nous rejoindre pour le découvrir !

Histoire - Secret d'une vieille dame Cab4

Partagez
 

 Histoire - Secret d'une vieille dame

Aller en bas 
AuteurMessage
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Angiela Legna
Age : 23

Messages : 280

Angiela Legna
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Histoire - Secret d'une vieille dame   Histoire - Secret d'une vieille dame Icon_minitimeMar 20 Sep - 17:01

Histoire - Secret d'une vieille dame Images?q=tbn:ANd9GcQU_ixQ8pjzQcg3WwelDQVwE-m5rlOqx3r7wbD-Xyz-bg0Pme8H0g

Dans le fin fond d'une pièce, quelqu'un attira mon attention. Cette petite chose, un petit bout de femme. On voyait que le temps ne l'avait pas épargné. Assise là, elle avait un livre dans les mains. Un livre qui semblait avoir vécu les périodes du temps également.  Malgré son âge, sa solitude et sa mise à l'écart avec les gens de la pièce, elle souriait. Les traits de son visage était clairs et on pouvait apercevoir quelques éclats dans ses yeux. D'habitude je n'aurais jamais parlé aux étrangers.  J'aurais attendu mon nom, aurait été à mon rendez vous et aurait quitté les lieux en m’assurant de voir la dame une dernière fois. Le lendemain je l'aurais oublié, comme n'importe quel inconnu qu'on croise chaque jour. Non, cette fois une force m'avait poussé à venir m'asseoir près d'elle et de discuter avec cette dame. Dès les premières salutation, la dame me semblait déjà bien douce. Je ne pourrais expliquer ce sentiment qui m'habitait en là voyant. Son sourire était chaud et ses yeux semblaient avoir vécu de merveilleuses histoires. J'entamai directement la discussion en parlant de son livre. Un livre d'un vert forêt, une couverture en carton qui de plus près ressemblait à un album de photos. La dame ne semblait même pas choqué par l’indiscrétion de ma question lorsque je lui demandai ce qu'il contenait.  Au contraire, elle semblait avoir attendu ce moment tout la journée afin de partager un secret avec quelqu'un.  

D'une voix douce elle m'expliqua qu'il s'agissait de l'un de ses plus beaux trésors.  J'étais encore plus intriguée par ce livre, impatiente de savoir ce qu'il contenait. La main de la jeune dame caressait la couverture de l'album, comme un chat assit sur ses genoux. On pouvait y voir d'énorme émotions face à un objet aussi personnelle. La dame remarqua surement ma complète attention envers l'objet, car elle ne lâcha pas mon regard, voyant que j’avalai ses mots comme un vulgaire verre d'eau.  

Finissant par l'ouvrir sous mes yeux, la première image me fit sourire. Malgré l'absence de couleurs, il y avait là un groupe de gens. Peut-être une quinzaine, je ne perdis pas de temps à les compter. La gentille dame m'expliqua qu'il s'agissait d'anciens camarades. Mon regard s'attarda sur les détails, tous en maillot de bain de l'époque, la photo semblait avoir été prise à la plage. Bien que la photo était en noir et blanc, le sourire et la bonne humeur de chaque personne présente sur la photo éclairait en soi cette magnifique image. La vieille femme poursuiva, me racontant que c'était la dernière sortie de l'été qu'elle avait fait avec ceux ci dans les années 50. Elle semblait s'en rappeler en détail.  Elle me décrivait la température, me parlant de la musique qui jouait à ce moment même de la photo. On aurait presque pu s'y croire et ce mettre dans sa peau. Son petit tremblant me pointa une personne sur la photo, une jeune femme peut-être 17 ans voir 18 ans. La plus petite du groupe. Dans un sourire, je savais qu'il s'agissait de cette même femme. Ce sourire sur la photo était le même qu'elle avait à ce moment. C'était la cadette du groupe. Ne me laissant pas sans  savoir que tout les hommes du groupes l'avaient déjà courtisé. Je relâcha un sourire tendre à la vue de cette image. Elle fit glisser ses petits doigts fripées sur la reliure de la page et changea celle ci, laissant place à une photo de mariage. C'était elle encore.  Mes yeux avaient déviées sur sa main, remarquant qu'elle portait toujours son alliance.  Je fut émus de voir à quel point l'amour après autant d'année pouvait passer à travers tout. Elle me nomma le nom de l'homme à ses côtés.  Il était charmant, grand et avait un regard tendre, mais remplis de gentilesse. Exactement comme la dame. Sans la laisser l'annoncer je lui demandai combien d'années avait-elle était avec lui. Son regard se transforma de nouveau et devint aussi amoureux que sur la photo. Elle avait été marié 46 ans avec celui-ci avant qu'il ne décéde suite à une maladie du colon. Ils avaient quitté leurs pays d’origine à cause de conflit politique et n’était jamais retourné. Elle n'avait pas pour autant retiré son alliance et n'en avait aimé un autre que lui. Elle l'avait aimé plus que n'importe qui et plus fort que n'importe quoi. C'était dans ses paroles que je pus sentir tant de sincérité.  Regardant une dernière fois la photo. Elle referma l'album.  Je croisa le regard de la femme, elle avait les yeux brun virant sur le gris avec la vieillesse. Avant que je ne puisse poser une autre question. Elle sourit encore plus en venant porter le livre contre son coeur.  C'est photo était un vrai trésor.  Des souvenirs importants pour la dame. Elle me confia sans aucune pointe de tristesse dans ses mots, qu'elle allait partir les rejoindres. Je savais exactement ce que ça voulait dire. Pour une femme de son âge, les choix n'étaient nombreux. Elle me remercia de mon écoute.  D'avoir pu partager avec moi ce secret. Qu'elle allait revoir tout ses camarades. Ils l'attendaient depuis quelques années.  Que c'était la dernière.  Qu'elle ne les avaient pas revues depuis cet été 1950. Qu'elle pourrait revoir son époux. Vivre avec eux tous dans le même endroit. Je remercia la dame avec les yeux un peu humide, mais sincèrement.  Elle avait fait ma journée sans même le savoir. Comme ci le destin le voulait ainsi. Mon nom sonna dans les hauts parleurs. J'annonçai à la dame mon départ et la remercia de nouveaux pour le partage de ce souvenir. Elle me tint la main par gentilesse et me décrocha un sourire aimable.

Si je n'avais jamais vu cette femme, je n'aurais jamais été lui parler. Je n'aurais jamais connu son histoire, son secret. Mon rendez vous ne prit pas plus de 30 minutes qu'à mon retour la dame avait déjà disparue comme un fantôme.  Je savais où elle était.  Je savais que je ne l'a reverrai jamais, mais au fond de moi je savais que j'avais fait une chose bien. Même ma mentalité avait changé. Profiter des gens que nous aimons. Partager avec eux bonheurs et peurs. Les voirs. Traverser les années, mais ce rappeler toujours et encore que nous les aimons. Chérir ce que nous avons pendant que nous l'avons.
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire - Secret d'une vieille dame
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1185 : Un petit peu d'Histoire
» Castielle de Sombrerue - Herboriste et Apothicaire
» Vieille histoire irlandaise
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elfs-School ::  :: Récréation :: Loisirs-
Sauter vers: