Elfs-School
Bienvenue !


Dans l'Univers d'Elfs-School, les êtres magiques peuvent aller et venir entre deux mondes sans représailles, et inversement.

Dans le Monde Magique, la guerre, courte mais intense a eu raison de la volonté du Roi et de la noblesse. Ils s’effacent petit à petit du pouvoir...préférant oublier ou repousser leurs responsabilités. La Monarchie s’essouffle et l’ensemble des sangs bleus souhaitent se détacher de leurs obligations pour venir à un système plus moderne.

Intéressés par la nouveauté et l’évolution exponentielle chez les Humains, beaucoup décident alors de revenir ou de vivre au grand jour, loin de la cour, chez les humains, laissant le Monde Magique se suffire à lui-même...mais ne se doutant pas un seul instant que “qui va à la chasse...”...

Dans le Monde des Humains, c’est ainsi qu’Elfs-School est créée. Il s’agit alors de la première école accueillant ouvertement des êtres magiques ou des humains aux capacités extraordinaires...


...Mais avec l’affaiblissement des grandes familles ayant plus ou moins délaissés (ou délégués) leurs trônes et la bonne entente constatée entre humains et êtres magiques, une nouvelle institution a fait son apparition: le Conseil de la Coexistence.

Ce dernier s’est petit à petit affirmé au sein du Monde Magique et influence de plus en plus le Monde des Humains, prônant une Paix idyllique entre les deux territoires. Mais le Premier Ministre, à la tête du CC, froid et mystérieux, a des ambitions peut-être bien moins honorables qu’il n’y paraît...

La vie politique rattrape donc l’ensemble des créatures...et en ces temps instables, celles-ci devront bientôt faire un choix. Le retour d'un Roi ? La suprématie d'une démocratie corrompue ? A moins que l'anarchie ne vienne elle aussi prendre sa place dans le jeu.


Quel rôle tiendras-tu dans cet échiquier géant ? Quelles seront tes convictions politiques ?


Viens nous rejoindre pour le découvrir !


Partagez | 
 

 [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Abyss Kaösu Hellsing
Age : 23

Messages : 615

Abyss Kaösu Hellsing
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Mer 23 Déc - 16:30

“I have been mortal, and some part of me is mortal yet. I am full of tears and hunger and the fear of death, although I cannot weep, and I want nothing, and I cannot die. I am not like the others now, for no unicorn was ever born who could regret, but I do. I regret.” 
― Peter S. BeagleThe Last Unicorn

“- and you are truly human now. You can love, and fear, and forbid things to be what they are, and overact.” 
― Peter S. BeagleThe Last Unicorn

Je vous aime Scarlett. En dépit de vous, de moi et de ce stupide monde qui s’écroule, je vous aime.
Autant en emporte le vent, Inconnu à Scarlett O’Hara.
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Myaa Hellsing
Age : 22

Messages : 70

Myaa Hellsing
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Mer 23 Déc - 18:30

Des vies en mieux - Anna Gavalda 


J'ai aimé se livre, vraiment, et surtout pour ses citations à l'eau de roses, celle dans lesquelles on se reconnait, bref...  


"Oui, je voulais bien faire semblant d'être heureuse mais de là à me demander d'y croire, y avait de la marge..."


"Certaines fois, certaines larmes servent à amorcer toutes les autres. J'ai beaucoup pleuré. J'ai tout pleuré. Tout ce que je n'aimais pas chez moi, les bêtises inavouées que j'avais commises jusque là et tout ce que j'avais perdu en cours de route depuis que j'étais en âge de comprendre que certaines choses se perdaient à jamais." 


" Si. Il l'aurait épousée.
- Pour quoi faire ?
- Pour la beauté du geste.
- Beauté du geste, mon cul. Il l'aurait sautée et il l'aurait laissée sur le carreau avec son bâtard, ses poules et ses dindons.
- Que tu es cynique.
- Oui...
- Pourquoi ?
- Parce que je connais la vie mieux que toi..."



"Va, cours, vole, espère, plante-toi, saigne ou festoie, mais vis !"


"
L'autre truc c'est que tu manges toujours le nez de mes gâteaux et ça aussi, j'en peux plus. Sous prétexte que tu fais attention à ta ligne, tu ne commandes jamais de desserts et à chaque fois que le mien arrive, direct tu te jettes sur ma petite cuillère et tu lui bouffes le nez. Bon ... déjà, ça se fait pas. Même si tu connais forcément la réponse, tu pourrais me demander la permission, ne serait-ce que pour me donner l'illusion que j'existe un peu En plus, la pointe, c'est ce qu'il y a de meilleur dans les gâteaux. Surtout chez les tartes au citron, les cheesecakes et les flancs qui sont, comme tu le sais ou comme tu l'as peut-être su un jour, mes 3 desserts préférés 
Donc voilà, tu pourras dire à tes potes : "Vous vous rendez compte ? Après tout ce que j'ai fait pour lui, Ce connard me quitte pour un bout de tarte !" parce que ce sera la vérité. Mais précise quand même que c'était la pointe. Les gourmands apprécieront."



"Nous me manquait."


"Mais c'est vrai que c'est dommage parce que le plus beau de cette scène, tu verras, c'est tout à la fin, quand Perdican s'énerve et explique à Camille que oui, tous les hommes sont des nazes et que oui, toutes les femmes sont des morues, mais qu'il n'y a rien de plus beau au monde que ce qui se passe entre un naze et une morue quand ils s'aiment."


"J'étais en train de jacter tout haut. 
En toute modestie et pour un garçon qui ne pouvait pas m'entendre, je venais de parler au nom de l'univers !
C'était con, mais c'était mignon..."



Celle si sont de la même auteur mais je n'ai pas lu les livres , mais c''était trop beau, voilà. Quelques titres : "Ensemble c'est tout" , "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" , "Je l'aimais"... 


"Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c’est leur connerie, pas leurs différences..."



"Je préfère te voir souffrir beaucoup aujourd’hui plutôt qu’un peu toute ta vie."



"La vie, même quand tu la nies, même quand tu la négliges, même quand tu refuses de l'admettre, est plus forte que toi. La Vie est plus forte que tout."



 "Tu crois que c'est comme tes mines de crayon ? Tu crois que ça s'use quand on s'en sert ?
- De Quoi ?
- Les sentiments."



« - Moi je trouve qu'on va bien ensemble . J'aime être avec toi parce que je ne m'ennuie jamais . Même quand on ne se parle pas , même quand on ne se touche pas , même quand on n'est pas dans la même pièce , je ne m'ennuie pas . Je ne m'ennuie jamais . Je crois que c'est parce que j'ai confiance en toi , j'ai confiance en tes pensées . Tu peux comprendre ça ? Tout ce que je vois de toi et tout ce que je ne vois pas , je l'aime . Pourtant je connais tes défauts . Mais justement , j'ai l'impression que tes défauts vont bien avec mes qualités . Nous n'avons pas peur des mêmes choses . Même nos démons vont bien ensemble ! Toi , tu vaut mieux que ce que tu montres et moi , c'est le contraire . Moi , j'ai besoin de ton regard pour avoir un peu plus de .. de la manière ? Comment dit-on en français ? De la constance ? Quand on veut dire que quelqu'un est intéressant à l'intérieur ?
- Profondeur ?
- C'est ça ! Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer ... »



"Si tu crois qu'on est sur cette Terre pour batifoler et cueillir des coquelicots, tu es bien naïve ma fille !"



"Ils ne demandaient rien d'autre que d'être heureux ensemble. Même pas heureux d'ailleurs, ils n'étaient plus si exigeants. D'être ensemble, c'est tout."
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Alynie Aotile
Age : 21

Messages : 343

Alynie Aotile
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
http://www.AlyniexAotile.skyrock.com
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Jeu 7 Jan - 19:12

" - Pourtant, permettez-moi de vous dire ceci: je suis superstitieux. C'est un travers ridicule, mais je dois vous l'avouer. Par conséquent, s'il advenait quelque accident malheureux à mon plus jeune fils, si un quelconque policier l'abattait, même involontairement, s'il se pendait dans sa cellule, s'il se présentait de nouveau quelqu'un pour témoigner contre lui, ma superstition me suggérerait que cet inconvénient est dû à la malveillance de quelqu'un qui se trouver ici dans cette pièce. J'irai plus loin: si la foudre frappait mon fils, je m'en prendrait à l'un de vous. Si son avion tombait dans la mer, si son bateau coulait au-dessous des vagues de l'océan, s'il contractait quelque fièvre mortelle, si un train écrasait son automobile, je suis tellement superstitieux que j'en rendrais responsable l'un de vous. Messieurs, cette malchance, cette malveillance, je ne les pardonnerais jamais. 
Ayant précisé cela, je jure sur l'âme de mes petits-enfants que je ne romprai jamais la paix que nous venons de conclure."

— Le parrain, Mario Puzo.
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Son Strife
Age : 21

Messages : 931

Son Strife
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Ven 8 Jan - 17:48

► " La Beauté aveuglait elle les hommes au point qu'ils puissent se sentir bénis par le sort de partager la vie d'un démon, pourvu que ce soit un beau démon ? "
Geisha, Arthur Golden


► "Parfois, se taire c'est la plus belle façon d'aider quelqu'un. Ne pas venir mettre son paletot sur un  portemanteau déjà surchargé, ne pas étendre une machine sur un séchoir trop rouillé, prêt à s'écrouler dans l'herbe, ne pas venir goutter dans un vase plein à ras bord." 
Les mots, ça m'est égal, Mélanie Cuvelier



►  "Mon optique ? Emmerder le monde, vous compris ! Car emmerder le monde est la solution, la panacée contre l'ennui. Enerver, emmerder, exaspérer les hypocrites, les déclassés, les intolérants, les prétentieux sans raison, les voisins, les bourgeois, les radins, les mythomanes, les incurables médiocres, ceux qui s'achètent des grosses voitures à crédit, ceux qui parlent politique, ceux qui traitent les filles de salopes parce qu'ils ne les ont pas sautées, ceux qui critiquent les livres qu'ils n'ont pas lus, ceux qui ne prêchent que pour leur église, ceux qui balancent des billets à la gueule des serveurs, ceux qui n'aiment pas les flics, et j'en passe des meilleurs et des pires. [...] vous trouvez çà puéril ? J'ai mes raisons. J'emmerde le monde parce que je le hais. Je le hais de ne pas être ce que je voudrais qu'il soit. Je suis un idéaliste, je chéris les valeurs obsolètes ; le courage, l'abnégation, la grandeur. "
Hell, Lolita Pille 



► "Les monomaniaques de tout poil, les gens qui sont possédés par une seule idée m'ont toujours spécialement intrigué, car plus un esprit se limite, plus il touche par ailleurs à l'infini." 
Le joueur d'echec, Stefan Zweig


► "La souffrance n'a pas la moindre once de bonté : la souffrance veut sa part de chair purulente, morceau par morceau. [...] La brûlure de la trahison et la piqûre du rejet font mal, mais rien ne dépasse la douleur de se sentir vide." 
 After, Anna Tod


► " Quand une guerre éclate, les gens disent: Ça ne durera pas, c'est trop bête. Et sans doute une guerre est certainement trop bête, mais cela ne l'empêche pas de durer. La bêtise insiste toujours, on s'en apercevrait si l'on ne pensait pas toujours à soi."
La Peste, Albert Camus
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Abyss Kaösu Hellsing
Age : 23

Messages : 615

Abyss Kaösu Hellsing
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Sam 16 Jan - 20:51

A la fin quand tu perds quelqu’un chaque bougie, chaque prière ça ne rattrapera pas le fait que la seule chose qu’il te reste c’est un manque dans ta vie quand cette personne a qui tu tenais, disparait.
Vampire Diaries, Damon
- Je t’ai sauvé la vie la nuit dernière. Je t’en prie.
- Tu sais tu pourrais montrer un peu de compassion pour Bonnie.
- Je sais. Tu as raison. Elle et sa mère doivent être vraiment mal en ce moment. Dois-je leur apporter des lasagnes ?
- Maintenant, tu es simplement méchant.
- Je suis méchant. Tu me détestes. La terre a retrouvé son axe principal.

Vampire Diaries, Damon et Elena
Tome 11 : Le futur du vampire - Chapitre 5
— Je ne suis avec personne, ajouta Qhuinn.
Une fois encore, Blay se mit à ricaner sans le moindre humour.
— Là, tu parles d’une relation suivie ? Ça ne m’étonne pas. Mais n’espère pas me voir croire que tu passes tout ton temps avec cette femelle à faire des napperons au crochet ou à ranger ses flacons d’épices par ordre alphabétique.


-Mon frère jumeau n'est pas cassé, il est détruit. Est-ce que tu comprends la différence? Une choses cassée? On peut la réparer. Détruite? Tout ce que tu peux faire, c'est attendre de l'enterrer. 
La Confrérie de la dague noire, tome 2 : L'Amant éternel


Psi-changeling, tome 6 : Marques de feu de Nalini Singh

Amour. Bonheur. Joie. Que leur importaient toutes ces choses puisqu'elles avaient pour revers la folie meurtrière, l'anarchie sanglante ? Les Psis préférèrent laisser cela aux espèces « animales » ; et tandis qu'humains et changelings s'enlisaient dans la turpitude des émotions, les Psis évoluèrent et devinrent les êtres les plus puissants de la planète.
Froids. Impitoyables. Silencieux.
Mais en l'an 2080, plus de cent ans après le « miracle » de Silence, les espèces animales entamèrent leur ascension. Et ce changement rejeta les Psis dans l'abîme. Dans les émotions, le chaos... et le cauchemar.
Psi-changeling, Tome 1 : Esclave des sens de Nalini Singh

Sascha comprit alors, pour la première fois de sa vie, qu'il y avait une chose qu'elle désirait plus encore que trouver sa place. Même pour un instant, même pour une seconde, elle voulait être aimée.
Un rêve futile et impossible pour une Psi.

Psi-changeling, tome 5 : Otage du plaisir de Nalini Singh

Mais elle en fut incapable. Car quand elle comprit, quand elle sut avec certitude qu'elle avait de nouveau été ensevelie, quelque chose en elle se brisa net. Elle perdit tout sens d'humanité, de logique, et ne fut plus que chaos primitif. Elle hurla et frappa jusqu'à ce que sa gorge soit écorchée, jusqu'à ce que ses mains soient en sang et ses joues baignées de larmes.
Elle hurla jusqu'à ce qu'Amara décide de la déterrer de nouveau. 
Psi-changeling, tome 5 : Otage du plaisir de Nalini Singh



Ce matin-là, elle s’était réveillée prostrée dans son lit, en larmes. Un Psi normal ne pleurait pas et ne manifestait pas d’émotions ; il ne ressentait rien. Mais Sascha savait depuis son enfance qu’elle n’était pas normale. Alors qu’elle était parvenue à dissimuler sa déficience pendant vingt-six ans, la situation prenait désormais un tournant dramatique. C’était une véritable catastrophe.
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Alynie Aotile
Age : 21

Messages : 343

Alynie Aotile
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
http://www.AlyniexAotile.skyrock.com
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Dim 24 Jan - 22:50

"Je ne veux pas, comme la plupart des gens, avoir vécu pour rien. Je veux être utile ou agréable aux gens qui vivent autour de moi et qui ne me connaissent pourtant pas, je veux continuer à vivre, même après ma mort ! Et c'est pourquoi je suis si reconnaissante à Dieu de m'avoir donné à la naissance une possibilité de me développer et d'écrire, et donc d'exprimer tout ce qu'il y a en moi ! En écrivant je peux tout consigner, mes pensées, mes idéaux et les fruits de mon imagination."

— Anne Frank
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Abyss Kaösu Hellsing
Age : 23

Messages : 615

Abyss Kaösu Hellsing
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Lun 25 Jan - 21:11

"Je n'oublierais jamais votre geste jusqu'à la fin de ma vie. Vous m'aviez montré le rêve d'être  libéré de ma cage... et aujourd'hui vous m'envoyez de nouveau dans cette même cage dorée. Comme je sors de votre vie , m'accorderiez vous une faveur ? N'oubliez jamais la façon dont vous m'aviez abandonnée...ainsi que notre amour et vous même pleurerez aussi."
Umrao Jaan , Umrao Jaan au Nawab Sultan.
Ne me laisse pas renaître en fille, Ce que tu a fais dans cette vie, Mon dieu, ne le fais jamais plus. Ne me laisse pas renaître en fille.


Dernière édition par Abyss Kaösu le Mar 26 Jan - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Hitori Wingless
Age : 20

Messages : 75

Hitori Wingless
Citoyen

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Mar 26 Jan - 10:52

La Cavale entre dans le zoo en bousculant l'homme de Troupe. Il l'ignore simplement ; il marche, à l'autre de se pousser.
_ C'est là, fait le bonhomme en montrant une direction du doigt, et Gueule de Truie lui répond un :
_ Ta gueule
Qui fait taire le garçon. Il se recroqueville pour se faire oublier, et Gueule de Truie le trouve si servile qu'il a envie de lui fracasser la tête sur un des montants de cage.


Extrait de "Gueule de Truie" par Justine Niogret.
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Son Strife
Age : 21

Messages : 931

Son Strife
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Mar 26 Jan - 20:06

J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.
Est-il encore temps d'atteindre ce corps vivant
Et de baiser sur cette bouche la naissance 
De la voix qui m'est chère?

J'ai tant rêvé de toi que mes bras habitués 
En étreignant ton ombre
A se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas
Au contour de ton corps, peut-être.
Et que, devant l'apparence réelle de ce qui me hante
Et me gouverne depuis des jours et des années,
Je deviendrais une ombre sans doute.
Ô balances sentimentales.

J'ai tant rêvé de toi qu'il n'est plus temps
Sans doute que je m'éveille.
Je dors debout, le corps exposé
A toutes les apparences de la vie
Et de l'amour et toi, la seule
qui compte aujourd'hui pour moi,
Je pourrais moins toucher ton front
Et tes lèvres que les premières lèvres
et le premier front venu.

J'ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé,
Couché avec ton fantôme
Qu'il ne me reste plus peut-être,
Et pourtant, qu'a être fantôme
Parmi les fantômes et plus ombre 
Cent fois que l'ombre qui se promène
Et se promènera allègrement
Sur le cadran solaire de ta vie.

Robert Desnos, "Corps et Biens".
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Son Strife
Age : 21

Messages : 931

Son Strife
Noble

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   Sam 5 Mar - 1:03

Perdican :
Sais-tu ce que c'est que des nonnes, malheureuse fille ? Elles qui te représentent l'amour des hommes comme un mensonge, savent-elles qu'il y a pis encore, le mensonge de l'amour divin ? Savent-elles que c'est un crime qu'elles font, de venir chuchoter à une vierge des paroles de femme ? Ah ! comme elles t'ont fait la leçon ! Comme j'avais prévu tout cela quand tu t'ès arrêtée devant le portrait de notre vieille tante ! Tu voulais partir sans me serrer la main ; tu ne voulais revoir ni ce bois, ni cette pauvre petite fontaine qui nous regarde tout en larmes ; tu reniais les jours de ton enfance ; et le masque de plâtre que les nonnes t'ont plaqué sur les joues me refusait un baiser de frère ; mais ton coeur a battu ; il a oublié sa leçon, lui qui ne sait pas lire, et tu es revenue t'asseoir sur l'herbe où nous voilà. Eh bien ! Camille, ces femmes ont bien parlé ; elles t'ont mise dans le vrai chemin ; il pourra m'en coûter le bonheur de ma vie[...]

On ne badine pas avec l'amour. Musset





BERENICE, se levant
Arrêtez, arrêtez. Princes trop généreux,
En quelle extrémité me jetez-vous tous deux !
Soit que je vous regarde, ou que je l'envisage,
Partout du désespoir je rencontre l'image.
Je ne vois que des pleurs, et je n'entends parler
Que de trouble, d'horreurs, de sang prêt à couler.
(à Titus)
Mon coeur vous est connu, Seigneur, et je puis dire
Qu'on ne l'a jamais vu soupirer pour l'empire.
La grandeur des Romains, la pourpre des Césars
N'a point, vous le savez, attiré mes regards.
J'aimais, Seigneur, j'aimais : je voulais être aimée.
Ce jour, je l'avouerai, je me suis alarmée :
J'ai cru que votre amour allait finir son cours.
Je connais mon erreur, et vous m'aimez toujours.
Votre coeur s'est troublé, j'ai vu couler vos larmes.
Bérénice, Seigneur, ne vaut point tant d'alarmes,
Ni que par votre amour l'univers malheureux,
Dans le temps que Titus attire tous ses voeux
Et que de vos vertus il goûte les prémices,
Se voie en un moment enlever ses délices.
Je crois, depuis cinq ans jusqu'à ce dernier jour,
Vous avoir assuré d'un véritable amour.
Ce n'est pas tout : je veux, en ce moment funeste,
Par un dernier effort couronner tout le reste.
Je vivrai, je suivrai vos ordres absolus.
Adieu, Seigneur, régnez : je ne vous verrai plus.
(à Antiochus)
Prince, après cet adieu, vous jugez bien vous-même
Que je ne consens pas de quitter ce que j'aime,
Pour aller loin de Rome écouter d'autres voeux.
Vivez, et faites-vous un effort généreux.
Sur Titus et sur moi réglez votre conduite.
Je l'aime, je le fuis : Titus m'aime, il me quitte.
Portez loin de mes yeux vos soupirs et vos fers.
Adieu : servons tous trois d'exemple à l'univers
De l'amour la plus tendre et la plus malheureuse
Dont il puisse garder l'histoire douloureuse.
Tout est prêt. On m'attend. Ne suivez point mes pas.
(à Titus)
Pour la dernière fois, adieu, Seigneur.
ANTIOCHUS
               Hélas !


Racine, Bérénice, Acte V, Scène 7



ET bien loin de tout cela, une bonne touche beauf avec la musique de Al Turban


Adieu, je te quitte Il faut en finir Adieu, je te quitte Partir, c'est mourir Je dis : Bye, bye, bye, bye Inutile de tant pleurer. Ça devait se terminer Adieu Adieu, je te quitte Cent fois Cent fois j'ai pardonné Maintenant, maintenant c'est fini Tu peux en pleurer Oui tu peux en pleurer Jusqu'à, jusqu'à l'infini Adieu tes caresses Et tout tes soupirs Le passé ne laisse Que les souvenirs Je dis : Bye, bye, bye, bye Pourquoi te lamenter ? Je dis : Bye, bye, bye, bye La fête est terminée Adieu Adieu, je te quitte Pourtant, pourtant tu aurais pu changer Tu n'as pas réussi Comme une enfant Une enfant gâtée Tu as, tu as tout démoli Adieu Adieu, je te quitte Pour moi, c'est fini Adieu ma petite Tchao, c'est la vie Je dis : Bye, bye, bye, bye Je garderai toujours Je dis : Bye, bye, bye, bye Le souvenir de ton amour Je dis : Bye, bye, bye, bye Je garderai toujours Je dis : Bye, bye, bye, bye Le souvenir de ton amour Je dis : Bye, bye, bye, bye…
Revenir en haut Aller en bas
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Contenu sponsorisé

‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
MessageSujet: Re: [ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ LITTÉRATURE ] Vos plus beaux extraits littéraires.
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» MALAISE DANS LA LITTÉRATURE. Ou les poètes Lwijanboje.
» Un cours particulier s'il vous plait ... (pv David Lord)
» LA GOULE (MORT VIVANT)
» Littérature : " VAGABOND DE LA BONNE NOUVELLE " - Auteur : Guy GILBERT
» L'OURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elfs-School ::  :: Récréation :: Loisirs-
Sauter vers: