C'est la rentrée sur Elfs-School: travaux, reprise des cours et nouveautés au programme !

Partagez | 
 

  [ RP Ouvert - Son Strife, Alynie Aotile , ... ] Quand la nuit tombe, les masques aussi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Son Strife


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Solenne
Date de Naissance: 02/12/1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: [ RP Ouvert - Son Strife, Alynie Aotile , ... ] Quand la nuit tombe, les masques aussi. Dim 29 Nov - 1:33



« À cet instant des choses arrivent en ville, des choses qui défient l'imagination. »



Sa chevelure éclat de lune chassait l'ombre des ténèbres environnantes. Seul le claquement insolent de ses talons sur les dalles de pierre osait rompre le silence. Mais que faisait l'impétueuse Son Strife dans une ruelle mal fréquentée à une heure si tardive ? 
Très chers lecteurs vous le découvrirez, mais à vos risques et périls.

L'élégante jeune femme parcouru encore quelques pas avant d'arriver à sa destination : Le Mosquito.
L'un de ses lieux qui renfermaient bien des secrets, mais qui n'en avait jamais laissé échapper aucuns. Quelle fâcheuse habitude de fuir le dortoir d' Elf School pour se rendre dans ce bar ! 
Son ouvrit la porte à la volée et entra d'un pas confiant. Très vite submergée par les volutes des cigares, elle se laissa envelopper par l'atmosphère dangereuse et excitante du lieu. Elle y avait déjà prit ses marques. C'est avec un grand sourire aux lèvres que l'ange salua les habitués, ces quelques oiseaux de nuits qui peuplaient l'endroit. Soudain, une voix familière l'appela, celle-ci venait du fond de l'établissement. 
C'était le propriétaire, Gustavio.

«  Ma qué... Tou ne devrai pas être là bella ! »

Comme à son habitude l'homme lui faisait la morale et comme chaque fois, la jeune fille ignora sa remarque d'un haussement d'épaule. S'approchant de son interlocuteur, elle s’assit sur un tabouret et s'accouda au comptoir dans une pose lascive plus que calculée.

«  J'ai un rendez vous. » Confia-t-elle avec un sourire mutin avant de s'empresser d'ajouter «  Il s'agit d'une affaire de la plus haute importance. »

Le barman lui jeta un regard bienveillant et quelque peu inquiet. Cette fille avait le don d'attirer les ennuis.

« Avec toi c'est toujours important non ? Tant que tes petites activités n'ont pas lieux dans mon bar... »

Il frissonna en se rappelant de la fois où son établissement avait été ravagé à cause d'une des excentricités de cette bombe...à retardement. Son s'esclaffa gaiement, elle s'en souvenait bien elle aussi. Se reprenant presque instantanément elle plongea son regard azur dans le regard de l'italiano avec l'expression la plus angélique qu'on pouvait imaginer.

« Ne t'inquiète donc pas pour ça et sert moi plutôt un verre. » 

D'un geste nonchalant la jeune femme ôta l'écharpe qui dissimulait le décolleté naissant de sa robe noire satinée. Elle la posa sur le siège d'à côté, réservant une place pour l'heureuse personne qui partagerai sa soirée. Gustavio la regardait d'un air plutôt méfiant, il se doutait bien qu'elle n'avait même pas prit son porte monnaie ! Heureusement qu'il appréciait la compagnie de cette entourloupeuse de première, parce que ce n'est pas avec ce genre de client que son affaire allait fleurir!

«  Très bien, voilà un mojito pour la demoiselle. Et si ce n'est pas trop demander, qui est l'heureux élu ce soir ? »

Remerciant l'homme pour le verre, la jeune femme en sirota le contenu l'air absent, elle laissa volontairement traîner le suspens. Alors que son ami sembla sur le point de craquer prêt à lui reposer la question impatienté, elle posa délicatement un doigt sur ses lèvres l’empêchant de continuer.

« Shhht ... Tiens-toi bien Gustavio, Tu vas rencontrer mon père. »
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Alynie Aotile


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Alison
Date de Naissance: 26.12.97
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Ouvert - Son Strife, Alynie Aotile , ... ] Quand la nuit tombe, les masques aussi. Dim 29 Nov - 3:32



" Tu le savais ? Quand la nuit tombe, toutes sortes de vilaine chose peuvent t'arriver. Le joueur de flûte pourrait te faire danser sous ce vilain clair de lune avant de t'emmener avec lui, loin, très loin  de ta maison. Ou d'horribles créatures te dévoreront sans pitié. Et personne ne voudrait que cela arrive. Alors surtout, reste cacher, d'accord ? "

Ca n'a jamais été ces histoires de grandes personnes un peu trop coincé au goût de la jeune fille, qui lui avait empêché de faire des escapades nocturnes durant son enfance. Et si aujourd'hui, les contes semblent devenus totalement futile aux yeux de certains, il n'en restait pas moins de précieux conseil tout de même. Si le ciel étoilé pouvait en émerveillé plus d'un, c'était malgré sous ces mêmes étoiles que des accidents pouvaient arriver. Prudence, prudence. Surtout que dans ce monde, les vilaines créatures, elles, elles existaient bel et biens.

Et pourtant c'était dans un contexte bien moins lugubre que Alynie traçait son chemin. Même si on n'était jamais à l'abri de quelques petits malfrats du soir, les ruelles restaient tout de même sûres et qu'elle saurait très bien se défendre en cas de soucis. Il fallait dire qu'elle n'avait pas pour autant le temps de contempler la beauté nocturne de la ville et que de ses pas rapides, surtout sur des talons, il était aisément facile de savoir qu'elle se rendait à un lieu précis, à une heure précise. Où ? C'était dans ce petit bar, bien méconnu pour la plupart mais qui avait été promu lieux favoris de Superbat pour leur petite magouille, au point d'en devenir des habituées. Il fallait dire que le proprio malgré qu'il avait toujours prétendu être contre leurs petites escapades chez lui, il avait su apprécier leur compagnies. Un bien gentil homme ce Gustavio.  

C'est arrivant sur les lieux, qu'elle fit retentir en franchissant le pas de la porte la clochette qui prévenait son arrivé. Les regards des curieux comprirent vite de qui il s'agissait. Evidemment. Lâchant alors un très vite " Bonsoir, Gustavio ! ", Alynie déboutonna sa veste avant de la lancer contre le porte-manteau qui se tenait au côté de l'entré. On pouvait dire que pour ce genre "d'occasion", elles se permettaient de se mettre sur leur 31. C'était d'une salopette noir corbeau, que la fille avait opté, en féminisant sa tenue avec un top blanc en dentelle pour ce soir. Remettant une mèche de cheveux en place, elle laissa un souffle s'échapper entre ses lèvres teinté d'un joli rouge. 

- "Excuse-moi, j'ai un peu de retard"
- Mama mia ! Et moi qui croyait rencontrer sérieusement le père de la petite Strife ! Tou ne me refait plus ça !"

Bien qu'intrigé par cette soudaine déclaration, Alynie se posa rapidement en face de Son, avant d'y déposer devant elle, une mallette ou quelques curieux chuchotèrent derrières-elles, se demandant bien ce que pouvait contenir cette boîte. Un d'eux avait même prit la peine de venir aborder directement la question. Il fallait dire que l'idée que de l'argent puisse reposer à l'intérieur n'était pas à exclure.

- Boss ! Peut-on savoir le contenu ?
- Patience Roberto, coupa-t-elle, Son et moi devons d'abord parler.

Alynie glissa gentiment le sac cuivré en direction de Son. Touchant encore du bout des doigts la marchandise, elle laissa se dessiner un léger rictus fier et triomphant à son amie qui allait ne pas tarder de comprendre les enjeux qui s'offraient à elles.

- Je te laisse vérifié par toi-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.AlyniexAotile.skyrock.com


avatar


Son Strife


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Solenne
Date de Naissance: 02/12/1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Ouvert - Son Strife, Alynie Aotile , ... ] Quand la nuit tombe, les masques aussi. Dim 29 Nov - 18:22



Son amusée observa les joues de son ami se teinter de rouge tandis qu'il laissa tomber son torchon par terre. Visiblement l'italien était paniqué de rencontrer le père de la jeune femme. Il faut dire qu'elle prenait soin de créer un véritable mythe à son sujet. « Mon père ? il donne fréquemment du sang à la Croix-Rouge. Mais jamais le sien. » et tant d'autres inepties en tout genre avaient le don d'impressionner l'homme en face d'elle. L'italien semblait se demander ce que venait faire un personnage pareil dans son bar alors la fille précisa.


« Ehh oui, il va falloir que tu prennes tes responsabilités Gustavio. » 

Son caressa son ventre plat comme si quelque allait y grandir dans quelques mois. Gustavio plus rouge que jamais frappa le comptoir de son poing attirant le regard de tous les clients.

« Ma que... J... Je peux savoir ce que tou insinues. Nous n'avons jamais... »

Alors qu'il paraissait étourdi et désorienté de cette annonce tout bonnement irréaliste une voix bien familière retentit dans le bar. Alynie était finalement arrivée. Son la salua d'un signe de tête avant d'expliquer à Gustavio.

« La dernière fois tu m'as vraiment satisfaite avec tout ces petits plats... » Elle tapota de nouveaux son ventre. « Je me suis dit qu'un petit repas avec Alynie -que je considère comme mon père- ne serait pas de refus. Tu croyais que je parlais de quoi exactement ? »

Gustavio laissa tomber sa tête contre le bois craquelé de son comptoir  y laissant une énième trace de son visage désespéré. Pourquoi il se faisait toujours avoir par ces blagues scabreuses exactement ? Il soupira abandonnant la partie puis se tournant vers la jeune femme blonde il reprit contenance.


«  Mama mia ! Et moi qui croyait rencontrer sérieusement le père de la petite Strife ! Tou ne me refait plus ça ! »

«  Haha désolée...Non vraiment ! Bonsoir Aly !» 
Ne pouvant se retenir de rire, Son se força malgré tout à reprendre son sérieux. Il y avait plus important à l'heure actuelle. Elle quitta son perchoir et suivit Alynie pour s'installer à une table plus loin. « Alors, tu as trouvé ?! » Impossible de contenir son impatience. 

depuis plusieurs semaines les deux jeunes femmes étaient sur la trace de quelque chose, quelque chose d'énorme et l'échec n'était pas une option.
D'un geste encourageant Alynie lui présenta un sac cuivré au contenu incertain, s'en emparant Son fut interrompu par un de leurs sous-fifre. Un dénommé Roberto. Elle grimaça face à cette interruption soudaine. Non pas qu'elle méprisait le garçon. Après tout, les résidents de ce bar avaient tous cédés face aux charismes des héroïnes et s'étaient mis à leurs services pour les petites besognes. Des hommes de mains bien précieux. Ce qu agaçait la jeune femme c'était juste que le timing de ce Roberto était plus que déplaisant.

« Roberto sois gentil et va vérifier que Mario et Luigi ont bien '' nettoyés la vaisselle '' et fais disparaître les '' tâches de bolognaise. '' » 

Elle retint un petit rictus, la scène sanguinaire qu'ils avaient à charge avait dû être particulièrement difficile à nettoyer. Mais SuperBat ne faisait jamais dans la dentelle quand il s'agissait de combattre le crime, n'est-ce pas? Sans perdre une seconde le jeune homme les salua et s'en alla prestement.Enfin seule à seule, Son jeta un petit regard interloqué à son amie avant d'ouvrir la mallette avec appréhension. Elle en sortit des documents et s'en suivit un long moment de silence. Elle les relus plusieurs fois, en état de choc. Alors Finalement...Le moment était enfin venu ? Un sourire mutin naquit sur son visage angélique puis elle remit les documents en place avec soin dans le sac le rendant à la blonde.

« Pff Je n'en reviens pas, dire que pendant tout ce temps, nous étions si proche du but. » Elle se mit à rire doucement, une lueur d'excitation et de désir dans le regard. « Le fameux secret de la montagne...Se terrait donc dans les entrailles de givres ? C'est un lieux plutôt dangereux... »

Nombre d'habitants en ce monde connaissait la légende de la montagne qui jonchait les environs de School. On disait que des siècles auparavant, un dieu fou de rage quitta l'olympe pour vivre sur terre. Il avait choisit cette montagne pour abriter ces possessions et s'en servir de refuge mais nul ne l'avait jamais aperçu.
Un trésor divin, un héritage mystérieux... Son frissonna, l'appel de l'aventure et du danger la rendait extatique. Après des mois de recherches informatique, de témoignages plus ou moins crédibles et d'analyse des textes sacrés... Ce dernier document avait confirmé ses espérances. Une carte ancienne qui indiquait Les entrailles de givres, le lieux le plus reculé et...hostile de ces montagnes. Encore heureux ça n'aurait pas été drôle autrement ! La jeune femme se leva prestement de son siège et lança un grand pouce à la gai sensei à son amie.


« Hahaha Encore une histoire à rajouter à notre légende hmm ?! Partons dès demain !!! » 

Car oui, Son était sagittaire, pitoyable argument pour justifier son tempérament de feu et son manque d'organisation. Elle était prête à partir en excursion hivernale et de décider ça la veille pour le lendemain. Après cette théâtrale déclaration la jeune femme se hissa sur la table en bois. La tête haute, le regard fier elle s’apprêtait à faire une déclaration à l'assemblé au plus grand désarroi de Gustavio.

«  Ecoutez-moi bien vous tous. Aujourd'hui est un grand jour, il est temps pour vous de prendre la décision de votre vie ! Voulez-vous rester de banals personnages secondaires pour le restant de vos jours ou entrer dans les livres d'histoire Ara ?! Chers confrères, Alynie et moi vous offrons l'occasion de devenir des héros.
Nous partirons demain dès l'aube pour la plus grande des épopées. Notre but ? Piller la demeure d'un dieu . »
 Elle s'interrompit un instant pour savourer les expressions affolées des clients puis reprit avec un sourire plus doux. 
« Oh je ne vous promet pas de revenir en vie certes, mais je vous promet des instants de gloire éternels. Vous avez jusqu'à notre départ demain matin pour prendre votre décision, nous nous retrouverons au pied de la montagne. »


Elle se rassit doucement et passa délicatement une main dans ces cheveux satisfaite d'elle même avant de tourner la tête vers la fenêtre. Puis soudain elle se rappela qu'elle avait mal promu cette expédition il manquait quelque chose de capital ! Rendre la main à ces interlocuteurs. Elle s'éclaircit la gorge et prit une voix adorablement commerciale.

« Pour toutes informations complémentaires, n'hésitez pas à nous demander. (ou appelez le 3630, 457865 euros plus prix du sms). Teehee ~ ☆ »

Tournée vers l'assemblée les joues rougissantes elle avait prit peine d'ajouter la petite touche fan service à la fin de sa tirade.  Attendrissante -ou presque- elle espérait toucher l'instinct protecteur de son auditoire. Après tout, les aventurières ne refuseraient pas quelques bras en plus pour porter leurs sacs (de victuailles).
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Alynie Aotile


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Alison
Date de Naissance: 26.12.97
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Ouvert - Son Strife, Alynie Aotile , ... ] Quand la nuit tombe, les masques aussi. Dim 10 Jan - 0:44



Il ne fallut peu de temps pour que Son puisse à son tour vérifié les différents documents qui y paraissent, enfermés et protégés dans cette petite malette en cuir, toute l'importance de l'enjeu de leurs missions figuraient mots pour mots dans les grandes lignes alphabétiques des fichiers. Mais de quoi s'agissait-il ? Il était évident que son importance capital auraient intéressée bien des curieux, mais pas n'importe. On le savait. Alynie et Son avaient passions d'aventures mais à chaque escapade qu'elles s'autorisaient au risque de leurs vie, nous le savions que le but n'était pas n'importe. L'appel des légendes, des grands, des héros, tout était permis ! Cette fois-ci : Les trésors cachés dans le froid des Yova Mountains n'étaient pas une rumeur qui avait laissé de marbre les deux aventurières. Loin de là ! et ce n'était sans hésitations qu'elles avaient collecté toute les informations possibles et inimaginables pour commencer leurs quêtes. Nous citons : 


"Des trésors, au temps plus historiques, se cacheraient dans les creux de c'est collines. "
"A l'intérieur d'une grotte, en haut d'un pic, se trouverait alors une porte caché par la septième lune."
Trouvez sa clé, trouvez son antre et vous découvrirez les secrets des Monts. Ce dieu aurait-il vraiment caché ses biens ? Ou a-t-il tout simplement réellement existé ? Nul ne sait. Mais l'excitation et l'adrénaline de la curiosité étaient présents."
"Bien des expéditions, furent lancé mais beaucoup rentrèrent encore plus vide qu'ils étaient partis."

etc.etc.


Alynie le savait tout autant que Son. Cette légende n'était maintenant qu'un fragment de leurs gloires. Tout le reste suivrait et ainsi les prochaines lignes de leurs succès s'allongeront encore. Ce fut à cette délicieuse idée que la jeune fille émergea alors d'un doux rêve. Rien n'était plus trépidant qu'une folle conquête, encore plus quand elle paraît hors de porté. Pourquoi cet acharnement, diriez-vous, envers de telles sottises ? Parce-que la seule légende que tout le monde retiendraient d'ici les prochains siècles sera l'existence de Superbat.

C'était décidé.

-  Le fameux secret de la montagne...Se terrait donc dans les entrailles de givres ? C'est un lieux plutôt dangereux... 
- Eh oui ! Mais le danger est devenu bien des égards, un amant avec qui nous dansons depuis les temps.
Elle ajouta :
- Ce n'est maintenant plus qu'une petite question de temps avant la prochaine clé de notre succès ! l'euphorie de sa voix se fit entendre, maintenant nous n'avons plus qu'à aller montrer au Dieu que ses trésors seront entre de bonnes mains !

Les dés étaient lancés. 
- Ecoutez-moi bien vous tous. Aujourd'hui est un grand jour, il est temps pour vous de prendre la décision de votre vie ! Voulez-vous rester de banals personnages secondaires pour le restant de vos jours ou entrer dans les livres d'histoire Ara ?! Chers confrères, Alynie et moi vous offrons l'occasion de devenir des héros. 
Nous partirons demain dès l'aube pour la plus grande des épopées. Notre but ? Piller la demeure d'un dieu . »
 Elle s'interrompit un instant pour savourer les expressions affolées des clients puis reprit avec un sourire plus doux. 
« Oh je ne vous promet pas de revenir en vie certes, mais je vous promet des instants de gloire éternels. Vous avez jusqu'à notre départ demain matin pour prendre votre décision, nous nous retrouverons au pied de la montagne. »


Ecoutant sa camarade déclarer à tous le départ de l'expédition,  Alynie interpella de façon sec à un des hommes se trouvant -malheureusement-
dans son champ de vision :
- Pepito, sois mignon et apporte moi une bouteille pour moi et mon "fils".  Ce soir, nous trinquons !
- Boss, moi c'est Fred––
- Un problème, Pe-pi-to ?
Sa voix se fit grave. Le pauvre garçon gloussa :
- Aucun, boss. Je vous apporte ça dès maintenant !
Revenu aussi vite qu'il était parti, (sachant qu'elles détestaient attendre) il apporta, essoufflé, alors un délicieux vin familial que Gustavio gardait dans ses réserves. On pouvait voir d'ailleurs que ce pauvre homme avait perdu déjà toute autorité depuis longtemps et ne pesta pas à ce que l'on prenne son "bien". Il valait mieux, oui. C'était ses protégés après tout, non ? De toute façon, il était trop tard. La liqueur rougatre et parfumé envahissait déjà les verres, laissant alors son nectar se propager dans la salle. Apportant convenablement leurs vins à chacune, Pepito se fit alors remercier par la blonde. Portant le verre jusqu'à son nez, elle huma l'odeur de la boisson tout en la faisant tournoyer dans l'enclos du verre. On put alors, apercevoir un léger sourire satisfait quand elle amena à ses lèvres le vin qui fit sensation à son palais. Alynie bu alors une gorgée, reposa le verre, se pencha, accoudant ses bras et remarqua à sa très chère amie :

- Laisse tombez. Aucun d'eux n'aura le courage de se lancer dans une telle affaire...
Dans un soupire, elle reprit :
- Il faut se faire une idée, ils ne sont bons qu'à nettoyer "la bolognaise" malheureusement. Je suppose qu'ils tiennent à leurs vies. C'est chou. Ne prenant pas de risque de blessé une brebis pendant le voyage. C'est bien dommage. Demain matin, nous partirons en direction des Monts. Il nous faudra avoir suffisamment de collations pour tenir un moment et d'habits chauds. Dieu sait, que je ne supporte pas le froid, à cet aveu, elle frissonna avant de reprendre, dans tout les cas : Superbat va enfin pouvoir reprendre du service !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.AlyniexAotile.skyrock.com


avatar


Son Strife


RPGAge : 19

IRL
IRL
Prénom: Solenne
Date de Naissance: 02/12/1997
Petit mot sur toi...:

MessageSujet: Re: [ RP Ouvert - Son Strife, Alynie Aotile , ... ] Quand la nuit tombe, les masques aussi. Jeu 14 Jan - 22:56



Quel ennui. Mais merde... quel ennui!

Son réprima un bâillement et observa d'un regard prédateur l'assemblée trop intimidée – du moins c'était la seule conclusion acceptable à ses yeux- pour se manifester. Quelle frustration. Ces hommes étaient-ils dépourvus de virilité ? La seule chose qui lui fit décrocher un sourire, c'est l'apparition de ce Fre...Pepito, qui vint lui apporter un verre de vin. Triste constat que de l'admettre. Ce bar ne contenait que de piètres poltrons.

Contrariée, frustrée, d'une humeur massacrante. La jeune femme en oublia ses manières et n'adressa aucun mot à son serveur, se contenant de lui épargner un sarcasme. Elle préféra occuper sa bouche à quelque chose de plus productif : se saouler. C'était en bonne voie d'ailleurs. En moins de cinq minutes elle en était à sa deuxième consommation. Offerte par la maison bien sûr... ? Son porta doucement le divin nectar à ses lèvres, laissant les effluves parfumées du vin venir jouer de ses sens. Grisant. Elle résista à l'appel enivrant de la boisson et n'y tenant plus, y succomba, l'air gourmand. Elle était aussi damnée que les vampires, adoratrice du « sang de Dieu ». Elle rit intérieurement, ça restait une histoire plus prometteuse que la romance de Twillight. Du bon vin, une plaisanterie douteuse, la présence d'une amie chère. Il était temps pour elle d'arrêter de jouer les garces. Du moins d'essayer... Prendre sur elle quoi. Un peu dur de retenir sa langue lorsqu'Alynie s’évertuait avec raison de descendre ses hommes toujours en train d'attendre leur puberté. Elle se mit à rire gaiement, avec légéreté.

« Ce n'est pas de leur faute voyons ! Ces petits garçons vont se coucher tôt, n'oublie pas que demain ils ont école... »

Les hommes levèrent tous les yeux aux ciel, soupir d'une seule âme approuvée par tous. Son se laissa basculer sur sa chaise, visiblement fière d'elle. Ils lui jetèrent un regard amusé à elle et la blonde, toutes deux de charmante compagnie ! Ils savaient bien que derrière ces provocations se cachaient des êtres sensibles et pleins d'amour-bien sûr que c'est vrai-, c'était juste leur manière légèrement tyrannique de montrer leur déception.
Son se leva finalement, passant une main dans ses cheveux avec l'air important de ceux qui annoncent une bonne nouvelle.

« Bien, puisque cette expédition est décidée... il faut fêter ça dignement ! Ce soir, c'est la tournée de Gustavio . Que tout le monde s'amuse, c'est un ordre ! A la vôtre ! »

La jeune femme adressa un sourire complice à Alynie en levant son verre déjà presque vide avant de reporter son attention sur ces oiseaux de nuit dont la satisfaction faisait grand bruit. Tous trinquèrent à l'occasion, même Gustavio qui malgré tout eu le léger sentiment de s'être fait avoir ce soir.


Lorsqu'elle descendit sa dernière pinte de bière (il ne restait plus ni vin, ni quelques alcools forts depuis longtemps), elle avait le regard vague, l'air fiévreux et les cheveux ébouriffés. La seule chose que Son fut capable de penser dans un éclair de lucidité contestable ressembla à peu près à ceci :

« Ah mince alors...Demain, c'est pas si loin » *

Et elle s'affaissa sur la table, avec l'intime conviction qu'à l'aurore, si le chant des coqs ne suffisait pas à la réveiller, l'appelle de la gloire le ferait. Elle en entendait déjà les sirènes l'appeler d'une voix doucereuse alors que déjà, ses yeux se fermaient.





*L'idée générale a ici été retranscrite avec la plus grande politesse ne voulant point, très chère, choquer les âmes sensibles.




[La suite dans le prochain épisode, disponible ici ]
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


RPG
IRL

MessageSujet: Re: [ RP Ouvert - Son Strife, Alynie Aotile , ... ] Quand la nuit tombe, les masques aussi.



Revenir en haut Aller en bas
 

[ RP Ouvert - Son Strife, Alynie Aotile , ... ] Quand la nuit tombe, les masques aussi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» La nuit tombe, et quand la nuit tombe la ville change de couleur et de sens. (maks)
» Quand vient la nuit...
» Quand une mère tombe sur les revues cochonnes de son fils ... [cruz]
» « Quand une étoile tombe... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elfs-School :: Monde des Humains :: Blablaville Quartier Nord :: Bars-Restaurants-